Assurance vie : Est-ce une assurance ou un produit financier ?

Publié par le 12 février 2015

Malgré la relative baisse des taux de rendement, l'assurance vie demeure le produit d'épargne favori des Français. En 2010, une étude a ainsi révélé qu'ils étaient 41 % à posséder un contrat d'assurance vie. Un des principaux attraits de ce mode de placement est de se constituer une épargne sur le long terme en choisissant parmi les nombreuses options proposées.

- Le placement préféré des Français
Cette question impose de multiples réponses en fonction des objectifs, même si les deux aspects sont réunis pour apporter une garantie en termes de pouvoir d'achat. Pour être rentable sur une longue période, une assurance vie doit rapporter plus qu'elle ne coûte, ce qui la fait ressembler à un produit purement financier. Une des différences est que par rapport à placement direct en bourse, certaines dispositions juridiques protègent l'investisseur en imposant à la compagnie d'assurances d'informer son client sur les risques financiers encourus.

- Les différents types de contrat
Il existe deux grands types de contrats. Le premier nommé « mono support » concerne des fonds uniquement en euros se répartissant entre obligations d'État et grandes entreprises. L'avantage de ces placements est qu'ils sont garantis par la compagnie d'assurances, ce qui offre un maximum de sécurité avec pour contrepartie une rentabilité moindre.
Les contrats multi supports font l'objet du second type de contrat. Il utilise parfois des fonds en euros, mais surtout des unités de compte (UC). Ces unités reposent sur diverses catégories d'organismes de placement collectif en valeurs mobilières, des obligations ainsi que des parts dans des SCPI. D'une rentabilité plus élevée qu'un contrat mono support, les risques sont également supérieurs avec pour avantage de diversifier les placements.

- La durée et les avantages fiscaux
La plupart des contrats d'assurance vie ont une durée viagère (vie du souscripteur), mais peuvent également porter sur une période limitée. Les produits d'assurance vie sont exonérés d'impôts sur le revenu sous réserve qu'aucun retrait ne soit effectué, les gains tirés du contrat étant imposables. Dans tous les cas, ces produits sont soumis à des prélèvements sociaux.