Des comparateurs plus transparents

Des comparateurs plus transparents

Publié par le 18 octobre 2012

Il est normal que les mutuelles se distinguent avec des produits apparemment plus attractifs.

« Tous risques », aux mutuelles, du moins pour notre profil. Mais au moment de souscrire, il ne faut pas s'arrêter au seul critère « prime ». Et les internautes ne sont pas tant demandeurs de prix bas que de simplicité dans le mode de souscription et de gestion de son contrat auto. Attention, cela ne concerne qu'une minorité de personnes (8 % toutes assurances confondues) prêtes à totalement dématérialiser leur relation avec l'assureur. En termes de services, les opérateurs d'assurance automobile que nous avons retenus permettent tous la souscription en ligne, mais il reste possible cependant de venir conclure en agence.

Différence

De la couverture du risque à l'indemnisation, en passant par les franchises, seuils et autres plafonds, l'automobiliste sera plus ou moins bien couvert. Il est donc impératif de consulter les différentes fiches de description d'une offre ou un devis avant de faire son choix. Au niveau des conditions générales, ce sont notamment les franchises ou les indemnisations qui sont souvent les plus marquées. Par exemple, les seuils d'intervention de la garantie « protection du conducteur » sont différents chez Allianz et AllSecur, sa filiale (la garantie s'applique en cas d'atteinte permanente à l'intégrité physique ou psychique égale ou supérieure à 15 % pour Allianz et 11 % pour AllSecur). De la même façon, chez Axa, la « corporelle conducteur » est une option, alors qu'elle est incluse dans les contrats Direct Assurance.

Votre risque change : informez vite votre compagnie

Lors de la souscription d'un contrat automobile, l'assureur prend en compte, dans le calcul de la prime, l'usage qu'il sera fait du véhicule : déplacements privés ou professionnels, conducteurs principal et secondaire, stationnement, kilométrage effectué...Si l'un de ces paramètres évolue, il est impératif
d'en informer immédiatement l'assureur. La prime sera alors modifiée à la baisse ou à la hausse. S'il s'agit d'une assurance en ligne, il suffit souvent que l'assuré se rende sur son espace personnel, qu'il aura créé, et qui lui permet de gérer certaines données de son contrat (situation d'assuré, coordonnées bancaires, attestations…). Attention : l'utilisation occasionnelle d'un véhicule à titre professionnel, hormis les trajets domicile/travail, doit être déclarée. Cet usage implique généralement une hausse de la prime de 30% en moyenne (sauf chez certaines assurances : la GMF couvre par exemple tous les déplacements des assurés fonctionnaires). Il en va de même si un jeune titulaire du permis devient le conducteur, même secondaire, ou si le véhicule est utilisé pour la conduite accompagnée. L'absence d'information équivaut à une fausse déclaration et, en cas de survenance d'un sinistre, l'assureur ne couvrira pas celui-ci. De plus, il pourra résilier le contrat de facto.

Des comparateurs plus transparents

Nous avons évalué quatre comparateurs d'assurances (assuremieux.com, assurland.com, hyperassur.com et lelynx.fr). Il apparaît que les offres proposées sont proches, en termes de tarifs, de celles des sites d'assureurs. Même si les comparateurs semblent avoir gagné en transparence, il peut rester pertinent de comparer les différents aspects des offres avec ceux des sites des assureurs. Dans les choix proposés par les comparateurs, il arrive encore que certaines propositions ne soient pas attractives, ne prenant pas toujours en compte les promotions ponctuelles des assureurs. En outre, à la souscription, il peut apparaître de légères différences de tarifs ayant pour origine un affinage du prix en fonction de la situation de l'assuré.