3 conseils pour négocier son crédit auto

Publié par le 21 septembre 2015

Obtenir un crédit auto nécessite quelques conditions. Vous devez être solvable et en mesure d'assumer vos mensualités. Une fois vos capacités de remboursement calculées et validées par l'organisme de prêt que vous aurez choisi, vous allez formuler une demande d'offre, bien souvent avec l'aide d'un conseiller. C'est à ce moment précis que vous devrez négocier les détails du prêt et pas après la réception de l'offre. Voici un point sur les étapes qui devront retenir toute votre attention afin de bien négocier son crédit auto.

3 conseils pour négocier son crédit auto

Crédit auto : utiliser un comparateur

Saviez-vous que des variations de TEG de 2 à 3% peuvent être constatées chez les organismes prêteurs ? Il est donc nécessaire d'avoir recours à un simulateur et à des comparateurs en ligne. En fonction de vos besoins, cela vous permettra d'identifier très rapidement les prestations les plus intéressantes. Vous vous rendrez vite compte de la liste des établissements à fuir absolument. Certains présentent effectivement des formules très avantageuses, pour certains types de prêts seulement. Une banque très compétitive dans le cadre d'un prêt immobilier ne le sera peut-être pas pour un crédit auto.

Modifier la durée du crédit auto pour économiser

Nous vous recommandons de ne pas dépasser 60 mensualités, soit 5 ans de remboursements, dans le cadre d'un crédit auto. Effectivement, au delà de cette durée, le coût de votre prêt va être conséquent et les taux d'intérêts vont commencer à augmenter et à devenir bien moins intéressants. Il est difficile pour les banques de faire une offre préférentielle sur un crédit trop long. N'hésitez donc pas à demander à votre conseiller que vous souhaitez faire plusieurs simulations sur des durées différentes, dès votre premier rendez-vous.

L'assurance crédit auto : un coût à prendre en compte

N'hésitez pas à négocier le prix de l'assurance crédit auto avec l'organisme prêteur. Effectivement, cette dernière n'a rien d'obligatoire même si elle est très fortement recommandée dans le cadre d'un emprunt important, à minima en cas de décès et de maladie invalidante. Il vous est possible de moduler les options afin de ne pas souscrire à des assurances que vous possédez déjà par ailleurs et ainsi de faire baisser le coût global de votre prêt. Pensez donc à demander la documentation détaillée de l'offre d'assurance et à la consulter attentivement avant de la signer.

Prêt auto : le rôle de l'apport personnel

L'apport personnel de fonds n'est pas à négliger dans le cadre d'une souscription à un crédit auto. Il peut effectivement entraîner une baisse importante du coût global. Il peut donc être très intéressant et utile de reporter votre achat et donc la souscription du prêt de plusieurs mois, si cette période vous permet d'économiser une somme importante que vous investirez dans l'apport.

Également, sachez qu'il est envisageable de rentabiliser les coûts sur le long terme en empruntant directement à votre concessionnaire, avec qui vous allez conclure la vente. Cela vous permettra de négocier un service après vente très complet, des révisions régulières gratuites ainsi que le suivi sur certaines pièces du véhicule. L'entretien de votre véhicule, qui peut représenter un coût important chaque année, sera donc intégré au coût global du prêt qui ne différera peut-être pas de beaucoup avec celui que vous aurait accordé une banque. Cela est particulièrement intéressant concernant l'acquisition d'un véhicule neuf. N'hésitez donc pas à vous renseigner.