Comment gérer son crédit renouvelable

Publié par le 22 septembre 2015

Tout crédit vous engage et doit être remboursé en temps voulu, même lorsqu'il s'agit d'une somme peu importante. Le crédit renouvelable est facile à débloquer auprès de votre banque et très simple à renouveler par la suite à condition que vous soyez à jour dans vos remboursements. Cependant, ce dernier, qui reste un prêt à la consommation, doit être géré correctement. Cela n'est pas toujours aussi simple. Voici quelques informations qui vous permettront de comprendre comment gérer votre crédit renouvelable.

Comment gérer son crédit renouvelable

Quand renouveler votre crédit revolving

Le crédit renouvelable est réutilisé soit par virement soit par paiement direct avec la carte de crédit attribuée à la signature du contrat. Vous pouvez renouveler ce dernier dès que vous avez commencé à rembourser. Vous pourrez débloquer de toutes petites sommes si besoin. Nous vous recommandons d'effectuer des remboursements anticipés dès que vous en avez la possibilité. Soyez prudent la première année et pensez à reconduire votre prêt ne serait-ce que pour une petite somme, sinon votre contrat sera annulé et le crédit renouvelable sera transformé en un crédit conso classique.

La reconduction de votre contrat

Votre contrat est reconduit chaque année à la date de la souscription. La seule condition est que l'établissement prêteur contrôle la solvabilité de l'emprunteur tous les trois ans. Trois mois avant l'échéance annuelle, vous recevrez les conditions de reconduction de votre contrat et vous serez libre à ce moment là d'en demander la modification. La reconduction ne peut pas être tacite ni automatique et vous devrez forcément retourner le document signé. Dans le cas contraire, votre crédit renouvelable deviendra un crédit à la consommation classique que vous devrez tout simplement rembourser en suivant les échéances prévues.

Le calcul du taux d'intérêt : pas si simple

Concernant la gestion de votre crédit renouvelable, le plus difficile à comprendre et à prévoir est sans aucun doute le calcul de son coût réel. Effectivement, le calcul des intérêts est dur à reconstituer. Ils sont calculés chaque mois en fonction du nombre réel de jours d'utilisation du crédit. De plus, certains établissements de crédit facturent les déblocages de fonds, peu importe la mani ère dont ils sont faits. Vous devrez ensuite intégrer ce coût au TEG et donc aux mensualités.