Prêt personnel : n'oubliez pas l'assurance

Publié par le 22 septembre 2015

L'assurance est très souvent proposée lorsque l'on souscrit à un crédit consommation. Qu'en est-il lorsqu'il s'agit d'un prêt personnel ? Il est légitime de se demander si une assurance est nécessaire dans le cadre de ce prêt qui est très simplifié. Voici ce qu'il faut savoir concernant l'assurance dans le cadre d'un prêt personnel.

Prêt personnel : n'oubliez pas l'assurance

L'assurance Prêt Personnel : pas obligatoire

Avant toute chose, sachez que l'assurance que la banque vous propose toujours de souscrire dans le cadre de votre prêt n'a rien d'obligatoire. Il est d'ailleurs interdit à tout organisme financier de vous l'imposer. Pourtant, de nombreuses banques n'accordent pas le prêt si une assurance ne le couvre pas. Elles proposent en général leur propre assurance ou celle d'un prestataire partenaire. Peu de personnes le savent, mais vous pouvez toutefois utiliser un comparateur en ligne et choisir vous mêmes votre assurance. Vous aurez plus de chance d'acceptation de la banque si le contrat est identique à ce que cette dernière vous proposait. Si la banque venait tout de même à refuser l'assurance de votre choix, nous vous conseillons de lui demander de justifier la motivation de son refus par écrit, en lui rappelant la loi Lagarde, qui lui interdit formellement d'imposer un contrat d'assurance dans le cadre d'un prêt à la consommation.

Quels sont les avantages d'une assurance pour votre prêt ?

Même si elle n'est pas obligatoire, nous vous recommandons toujours de souscrire une assurance pour votre prêt. Cette dernière prendra en charge vos mensualités restantes en cas de maladie invalidante ou de perte de votre emploi. En cas de décès, elle remboursera la banque du montant restant et vos héritiers ne seront donc pas obligés de terminer le remboursement de votre crédit.

Nous vous conseillons de veiller à ce que l'assurance prenne en charge les décès, l'invalidité totale et définitive, la maladie qui prendra en charge vos mensualités en cas d'arrêt reconnu par la Sécurité Sociale, ainsi qu'une assurance perte d'emploi qui est en général uniquement valable dans le cadre d'un CDI.

Assurance prêt : les pièges à éviter

Soyez prudents et assurez-vous que le contrat d'assurance crédit soit complet. Portez une attention toute particulière aux exclusions. Si les restrictions sont trop drastiques, passez votre chemin ou cherchez une autre assurance. Certaines assurances par exemple ne couvrent pas les arrêts liés à une maternité ou des décès avec suspicion de suicide. Les assurances perte d'emploi excluent parfois la fin d'un CDD, le licenciement pour faute ou encore la démission. Enfin, vérifiez les délais de carence et assurez-vous que vous ne devrez pas attendre un an avant d'être pris en charge, en cas de souci.