Comment obtenir un prêt travaux pour rénover sa maison

Publié par le 22 septembre 2015

Si vous êtes propriétaire et que vous envisagez de faire des travaux importants dans votre maison ou votre appartement, qu'il s'agisse de la réfection de la salle de bain ou de la construction d'une dépendance, vous allez avoir besoin de fonds financiers importants. Vous envisagez donc peut-être de souscrire à un prêt. Plusieurs options s'offrent alors à vous.

Comment obtenir un prêt travaux pour rénover sa maison

La différence entre le prêt travaux et le crédit travaux

Il existe deux types d'accompagnements financiers destinés exclusivement à un projet de travaux. Le premier, le Prêt Travaux, est en fait un crédit à la consommation dont la période de remboursement ne pourra pas dépasser huit ans et dont la somme maximale est plafonnée à 21 500 euros. Il n'est pas rare que les taux d'intérêts d'un prêt travaux soient beaucoup plus avantageux que ceux d'un prêt personnel libre. Vous vous situerez entre 5% et 10% en fonction de l'organisme prêteur ou de la banque de votre choix. Cependant, les taux restent encore très élevés sur ce type de prêts, relativement aux montants en général empruntés et à la durée de ce dernier. Sachez qu'en souscrivant à un prêt travaux, vous n'aurez pas l'obligation de détailler la totalité des travaux et la manière dont les fonds seront répartis. Vous pourrez donc vous concentrer sur l'achat des matériaux et œuvrer vous-même si vous le souhaitez.

Ce prêt est tout indiqué pour les personnes qui n'avaient pas prévu de faire appel à un artisan, par exemple. Ses conditions d'obtention se rapprochent de celles d'un prêt personnel ou d'un crédit consommation. Si vous êtes solvable, que vous pouvez justifier de vos revenus passés et à venir et que vos mensualités ne vous mènent pas au delà de 30% d'endettement, son déblocage devrait être simple.

Le Crédit Travaux, quant à lui va s'étaler sur une période bien plus longue et peut atteindre 15 années d'échéances. Cette option est toute indiquée dans le cadre de chantiers plus conséquents et particulièrement lourds. Le montant peut donc s'élever bien au dessus de la limite du prêt travaux puisqu'il n'est plus plafonné. Cependant, vous devrez ici justifier la dépense par un devis d'un montant supérieur à 21 500 euros et vous engager à utiliser la totalité des fonds prêtés pour ce même projet.

Ce crédit fonctionne presque de la même manière qu'un crédit immobilier et vous endette sur une période bien plus longue. Les fonds seront versés dans un délai un peu plus long que pour un prêt travaux, à cause du délai obligatoire de rétractation de dix jours après la signature de l'offre. Cependant, les taux y sont bien plus avantageux. Sur des sommes très importantes, le coût global du prêt sera donc bien moins élevé qu'avec la première option, proposée ci-dessus.

Opter pour l'éco-prêt à taux zéro

Vous pouvez également vous pencher sur les possibilités d'éco-prêt à taux zéro, autrement appelé éco-PTZ. Ces derniers sont attribués aux propriétaires d'un bien construit avant 1990 et qui souhaiteraient effectuer des travaux dans le but de faire des économies d'énergie. Ces prêts sont attribués sans condition de ressources et ne peuvent pas dépasser 30 000 euros et 10 ans d'échéances. Afin de faire valider ce projet, il vous faudra faire intervenir un artisan agréé par l'Etat. Ce dernier se chargera d'étudier votre projet et de vous faire un devis complet, justifiant les gains énergétiques de chaque action envisagée.

Cela fonctionne donc pour des projets tels que le remplacement de vos fenêtres, l'installation d'un système de chauffage à énergie renouvelable ou encore d'un projet d'isolation de l'habitat. La pose de panneaux solaires entre d'ailleurs dans les possibilités couvertes par l'éco-prêt à taux zéro. De nombreuses banques sont partenaires de ce système, n'hésitez donc pas à vous rapprocher de la vôtre. Certains fournisseurs d'énergie tels que l'EDF proposent également des prêts rénovation. Ces derniers ne sont pas gratuits mais les taux, qui ne dépassent pas les 2%, restent très avantageux.

Vous n'avez plus qu'à choisir la solution la plus appropriée et à entamer vos démarches. Les travaux pourront ensuite démarrer.