Crédit immobilier : quelle assurance choisir

Publié par le 22 septembre 2015

Lorsque l'on souscrit à un crédit immobilier, en général, on se focalise surtout sur le taux d'intérêts. Cependant, il n'est pas le seul à avoir un impact sur vos mensualités. L'assurance pèse également dans la balance et peu d'emprunteurs sont au point concernant cette dernière. Effectivement, l'assurance crédit immobilier, bien qu'obligatoire, peut énormément varier d'un prestataire à l'autre et il n'est pas toujours recommandé de chercher à faire des économies sur ce point. Voici nos conseils afin de bien choisir son assurance prêt immobilier.

Crédit immobilier : quelle assurance choisir

Choisir son assurance crédit immobilier

Certes, l'assurance est obligatoire. Mais savez-vous que la banque n'a pas le droit de vous imposer son choix ? Vous êtes en mesure de souscrire au contrat d'assurance proposé par la banque si ce dernier vous convient mais vous pouvez aussi prendre la décision de contacter d'autres organismes d'assurance afin de comparer les offres et les spécificités de chacune. La banque pourra émettre une réserve si elle estime que les clauses d'un contrat rapporté ne conviennent pas au type de prêt demandé et c'est pour cela que nous vous conseillons de demander une offre sur un contrat identique à celui de la banque. N'hésitez donc pas à faire jouer la concurrence et à choisir la meilleure assurance, selon votre situation personnelle et vos besoins.

Assurance prêt immobilier : attention aux remboursements de prime

La plupart des jeunes nouveaux propriétaires investissent en premier lieu sur un bien dont la taille ne leur conviendra peut-être plus quelques années après. Il est rare que ces derniers détiennent encore ce même bien, dix ans après. Lorsque vous comparez les différents contrats d'assurance, discernez bien celles qui demandent un paiement de la prime d'assurance au démarrage, celles qui le demandent en échéance ajoutée aux mensualités sur les premières années, de celles qui étalent ce remboursement sur la totalité des mensualités. Ces dernières sont les plus avantageuses, surtout si vous pensez avoir de grandes chances de revendre avant la fin de votre prêt. Ces clauses sont évolutives, n'hésitez donc pas à faire savoir à l'organisme d'assurance que vous ne signerez pas avec une assurance qui ponctionnera la totalité de la prime dès le début du crédit.

Assurer son prêt : sachez lire entre les lignes

Enfin, ne comparez pas que le prix et ne cherchez pas à tout prix à faire des économies, au risque de souscrire à une assurance complètement inutile. L'ensemble des contrats proposés garantissent normalement les décès et les maladies invalidantes mais certains vont ajouter des clauses restrictives qui vont considérablement réduire vos chances d'être couverts en cas de souci. Il en va de même pour l'assurance perte d'emploi qui peut ne pas s'appliquer en cas de renvoi pour faute, par exemple, ou de démission volontaire. Veillez à ce que les contrats prennent également en charge les maladies "non-objectivables" telles que les maladies du dos ou les troubles psychiques, pourtant sujets d'arrêts très répandus. Vérifiez donc avant tout que les clauses d'exclusions ne soient pas trop poussées et rejetez l'ensemble des contrats qui couvrent mal les maladies courantes. Vous pourrez comparer les prix, seulement après cela.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour bien négocier et choisir un contrat d'assurance crédit immobilier.