Crédit immobilier : quelles sont les différentes étapes

Publié par le 22 septembre 2015

Si vous avez déniché la maison ou l'appartement de vos rêves, vous allez sûrement avoir besoin de vous faire accompagner par une banque ou un organisme de prêt qui vous accordera un crédit immobilier. Ce type de crédit est rapidement source d'inquiétude pour le demandeur qui doit faire face à des délais assez strictes, concernant un engagement sur le très long terme. Afin de vous rassurer dans vos démarches, revenons sur les différentes étapes du prêt immobilier.

Crédit immobilier : quelles sont les différentes étapes

Emprunt immobilier : estimez vos capacités d'emprunt

Avant toute chose, vous pouvez vous rendre sur les sites de différentes banques afin de procéder à des simulations. Il vous faudra entrer dans le simulateur de crédit immobilier la somme totale que vous pensez emprunter et la période sur laquelle vous souhaitez rembourser l'emprunt, généralement située entre 15 et 25 ans. Le simulateur vous donnera donc le taux d'intérêts, le coût global du crédit ainsi que le montant des mensualités. Avec cette dernière donnée, vous serez déjà en mesure de jauger vos possibilités. Si les mensualités correspondent à un loyer que vous payez déjà depuis plusieurs années sans rencontrer de problèmes, cela semble raisonnable. Si elles sont plus élevées mais qu'elles restent en dessous de la jauge des 30% par rapport à la totalité de vos revenus après déduction des impôts et autres mensualités si vous avez déjà perçu des crédits, alors vous pouvez commencer à envisager la demande de prêt immobilier.

Prêt immobilier : obtenir l'accord de principe de la banque

Lors de votre rendez-vous avec votre conseiller, ce dernier va à nouveau estimer votre capacité d'emprunt en se basant sur les documents justificatif de vos revenus. Si vous empruntez en couple, il vous faudra justifier tous les revenus du foyer. Certaines banques utilisent l'avis d'imposition et se basent sur les revenus de l'année précédente mais elles tiennent bien entendu toujours compte des revenus actuels si ces derniers ont évolué. C'est pour cela que vous devrez apporter avec vous vos dernières fiches de paie. Si vous avez déjà identifié un bien immobilier et que vous pouvez fournir des informations telles que son prix d'achat, les frais de notaire inhérents, la superficie, la localisation du bien et sa date de construction, cela permettra à la banque de tout de suite vous dire si un accord de principe est possible. Il vous sera également demandé si des travaux sont nécessaires, auquel cas un budget supplémentaire pourra être débloqué dans le cadre du même emprunt immobilier, et une fois la vente conclue.

La question de l'apport sera bien entendu évoquée. Plus vous arriverez à investir un apport conséquent et plus vous aurez de chance d'obtenir votre prêt. A minima, ce dernier devra couvrir les frais de notaire.

La signature du compromis de vente et l'attente de l'offre

Avec un accord de principe, vous êtes en mesure de signer le compromis de vente. Vous avez une semaine pour annuler la signature sans avoir à justifier quoi que ce soit mais cette dernière peut légalement être annulée si le prêt ne vous est pas accordé par la banque. Il n'est pas rare à la signature du compromis que le notaire vous demande 5% à 10% du prix du bien immobilier, pour réserve en cas d'annulation hors délais ou injustifiée par un refus de prêt. Il s'agit en général d'une grande partie de votre apport personnel que vous débloquez tout de suite sans passer par la banque.

Lorsque la banque vous donne son accord de principe, elle édite ensuite une demande de prêt qui sera dans un premier temps transmise à Crédit Logement qui acceptera ou non d'assurer le prêt. Si cette étape bloque, vous aurez tout de même la possibilité de faire passer votre prêt en hypothèque mais la banque devra accepter de vous suivre. C'est souvent le cas des professions libérales et des chefs d'entreprise. L'accord de Crédit Logement arrive en général en 48 à 72 heures. La demande de prêt sera donc transmise au siège de la banque qui prendra une dizaine de jours pour prendre sa décision et vous envoyer une offre si la réponse est positive. Certaines offres mettent plus de temps à arriver et il n'est pas rare d'entendre de futurs propriétaires parler d'un mois d'attente.

Signature de l'offre et concrétisation de la vente du bien

Lorsque vous recevez enfin l'offre, vous devez laisser passer dix jours obligatoires de réflexion avant de la signer et de la retourner à votre banque par courrier, le cachet de La Poste faisant foi. Attention, si vous ne respectez pas ce délai et que vous renvoyez les documents signés trop tôt, la demande de prêt sera tout simplement caduque et l'offre reçue n'aura plus aucune valeur. Il faudra alors retourner à la case départ pour vos démarches. Une fois le contrat signé reçu par la banque, vous recevrez un courrier de confirmation de mise à disposition des fonds. Vous n'aurez plus qu'à conclure la vente chez le notaire et à informer votre banque de la date de signature pour qu'elle vire les fonds quelques jours avant chez ce dernier. Dès le mois suivant, vous commencerez à payer vos mensualités.