Logement : puis-je cumuler les crédits pour mes projets ?

Publié par le 8 septembre 2015

Le cumul de crédit n'est en principe pas interdit, à condition de ne pas dépasser le taux maximal d'endettement. L'idéal est plutôt de financer son projet en souscrivant un crédit, tout en profitant des aides, des subventions et des crédits d'impôt possibles selon les situations. Et ça ne manque pas : voyez plutôt.

Logement : puis-je cumuler les crédits pour mes projets ?

L'embarras du choix pour le consommateur

Un crédit classique, souscrit dans une banque ou un établissement de crédit se cumule avec tous les prêts permettant d'accéder à la propriété ou de faire des travaux, c'est-à-dire :
-
le prêt d'accession sociale (PAS) sous conditions de ressources,
- le prêt conventionné sans condition de ressources mais uniquement proposé par les banques ayant signé une convention avec l'Etat,
- le prêt lié à un Plan ou un Compte épargne logement arrivé à terme,
- les prêts complémentaires liés au travail ou à une situation particulière : 1 % logement, prêt aux fonctionnaires, aides des caisses de retraite ou de la collectivité locale.

Ils sont également cumulables entre eux. Mais pour ça il faut remplir une à une toutes les conditions requises par chaque dispositif (et multiplier les dossiers !). Or elles peuvent être différentes notamment en terme de projet à financer, de niveau de revenu ou de situation géographique.

Cumul de prêts pour l'achat d'un bien immobilier

Le prêt à taux 0 (PTZ) est réservé aux personnes non propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 années précédant l'offre de prêt. Les plafonds de ressources et le montant du prêt sont fixés en fonction des zones et la taille du foyer fiscal. Et le PTZ ne peut financer que :
- l'achat d'un logement ancien rénové qui bénéficie du label « Haute performance énergétique rénovation 2009 » ,
- l'achat d'un logement neuf répondant à des conditions de performance énergétique.

En outre il y a 2 autres règles à suivre :
-
le montant maximal du PTZ ne peut pas dépasser le montant total des tous les autres prêts de plus de 2 ans qui servent à financer le projet,
- la durée de remboursement du PTZ ne peut pas être supérieure à la durée de remboursement du crédit immobilier complémentaire.

Cumul de prêts pour financer des travaux

Le PTZ

Un prêt travaux classique est cumulable avec un prêt conventionné et un prêt d'accession sociale (PAS), eux-mêmes étant cumulables. A condition que pour chacun vous remplissiez toutes les conditions. Pour le prêt conventionné, tous les types de travaux sont envisageables. Pour le PAS le coût des travaux doit être supérieur à 4 000 € et ils doivent concerner l'amélioration du logement et les économies d'énergie. 

Pour en savoir plus sur les crédits travaux ou prêts personnels : voir l'article

Les aides d'Etat et crédits « écolos »

Si vos travaux concernent
la rénovation thermique ou énergétique, vous pouvez aussi envisager de cumuler :
- l'éco prêt à taux 0 (« éco-PTZ ») accordé jusqu'au 31 décembre 2015 sans condition de ressources et cumulable avec le PTZ mais avec une liste de travaux bien précises,
- des subventions et des aides versées par l'Agence nationale de l'habitat (Anah),
- le crédit d'impôt pour la transition énergétique à déclarer en 2015, si les travaux ont été effectués par un professionnel en 2014.

A retenir 

Les taux des crédits immobiliers sont à leur plus bas niveau en ce moment. Il se peut alors que vous obteniez des conditions si intéressantes que le cumul des crédits ne soit plus si avantageux. Pour en savoir plus sur les crédits immo