Prêt immobilier : 5 choses que vous ignorez peut-être

Publié par le 22 septembre 2015

Prendre un prêt immobilier pour la première fois est une grande étape dans la vie puisque cela fait de vous un propriétaire. On entend de tout sur le prêt immobilier et chacun dans votre entourage ira de son petit conseil. Mais savent-ils vraiment tout du prêt immobilier ? Voici cinq choses qu'il faut savoir à propos du crédit immobilier et que vous ignorez peut-être.

Prêt immobilier : 5 choses que vous ignorez peut-être

L'importance de l'apport personnel

De nombreuses personnes en passe de demander un crédit immobilier négligent souvent l'importance de l'apport personnel. Il s'agit d'une somme d'argent que l'emprunteur va ponctionner dans ses propres économies afin de faire baisser le montant du financement demandé à la banque. Il y a deux intérêts majeurs à prévoir un bon apport. Tout d'abord, en prévoyant un apport à partir de 5 à 10% du prix total, vous couvrirez les frais de notaire, ce qui rassurera votre banque et vous permettra surtout d'avoir la somme nécessaire à injecter en prévision, lors de la signature du compromis de vente. De plus, plus votre apport sera important, et plus il contribuera à faire baisser le taux d'intérêt.

Le rôle du PEL dans le déblocage du crédit immobilier

Nous évoquions la question de l'apport, ci-dessus. Savez-vous que l'ouverture d'un PEL, quelques années avant de négocier votre prêt, vous permettrait de constituer un apport conséquent mais également d'obtenir votre prêt à un taux préférentiel ? Il s'agit d'un compte épargne scellé sur lequel vous versez une somme d'argent chaque mois. Si vous y versez par exemple l'équivalent de vos échéances potentielles sur un crédit immobilier, pendant plus de quatre ans, la banque aura tendance à être rassurée sur vos capacités de remboursement. De plus, le déblocage de votre PEL peut vous donner droit à de nombreuses aides concernant l'obtention d'un prêt immobilier ou d'un crédit travaux. N'hésitez pas à demander plus de précisions à votre banque.

Le taux d'endettement joue sur le taux d'intérêts

Contrairement à l'apport personnel, plus le taux d'endettement sera élevé et plus les taux d'intérêts seront hauts afin de pallier les risques. N'hésitez donc pas à jouer sur la durée du prêt pour faire baisser les mensualités. Un prêt plus long sera plus cher mais équilibrera l'étalement des dépenses.

L'âge de l'emprunteur, un facteur important

Cela peut sembler évident, mais l'âge de l'emprunteur joue beaucoup dans le calcul des taux d'intérêts. Effectivement, la banque va préférer prêter de l'argent sur une très longue période à une personne de 30 ans plutôt qu'à une personne de 50 ans. Les taux d'intérêts et le coût de l'assurance seront plus bas car les probabilités de maladie invalidante ou de décès survenu avant la fin des remboursements sont alors moins élevées. Attendre d'être un peu plus âgé pour devenir propriétaire n'est donc pas toujours la meilleure idée qui soit, lorsque l'on a les moyens d'accéder tout de suite à l'acquisition d'un bien.

La concurrence, une arme à ne pas négliger

Les personnes qui négocient le mieux leur prêt ont en général fait jouer la concurrence. Les banques ont tout intérêt à conserver chez elles vos livrets, comptes épargnes, et comptes courants qui abritent vos revenus réguliers. Il est donc assez facile de négocier en avançant le fait que la banque qui fera la meilleure offre sera celle qui récupérera la gestion de l'ensemble de vos comptes. N'hésitez pas à transmettre une offre concurrente plus avantageuse à votre banque en lui demandant de s'aligner, par ailleurs. C'est chose très courante.