Assurance accident : pourquoi et comment se couvrir ?

Publié par le 23 décembre 2014

L'accident est par définition un «évènement soudain et inattendu qui survient de façon imprévisible, par hasard et du à une cause extérieure ». Mais si l'accident peut être dû à une cause extérieure (action d'un tiers, etc.), il peut aussi avoir pour origine une faute ou une imprudence, une maladresse ou tout autre fait imputable à la victime seule.

Assurance accident : pourquoi et comment se couvrir ?
En assurance, la notion d'accident rejoint la notion de « risque », et en matière d'accident on distingue habituellement 3 grandes catégories :
- les accidents de la vie privée
- les accidents de la vie professionnelle
- les accidents de « trajet-travail », assimilés aux précédents.


Cette différence est capitale pour l'assuré, car les garanties offertes par les régimes obligatoires en invalidité, incapacité et décès, sont sans commune mesure quant au montant des prestations versées, selon que l'on se trouve dans le cas d'accident de la vie privée ou de vie professionnelle.
Si dans la sphère professionnelle, la législation sur les accidents du travail protège les salariés victimes (les indépendants ayant grand intérêt à souscrire des garanties complémentaires pour améliorer leur sort), il n'en est pas de même pour les accidents de la vie privée. Et pourtant chacun sait que les occasions de subir les conséquences d'un accident dans sa vie privée sont nombreuses et variées :

- accident de la circulation (voiture, deux-roues motorisé ou non, etc.)
- accident de sports
- accident de bricolage, jardinage,
- chutes,
- noyade,
- accident de voyage,
- brûlure,
- accident scolaire pour les enfants,
- etc.

Et si cet accident est survenu seul ou par votre seule faute, il n'y a aucun recours possible contre un tiers responsable et vous aurez à en supporter seul les conséquences corporelles…

• S'il vous subsiste une invalidité, personne ne vous versera rien.

• Si vous subissez un arrêt de travail, et donc une perte de revenus professionnels, personne ne la compensera si vous êtes travailleur indépendant
(Les salariés étant eux indemnisés comme en « maladie », soit à 40% du salaire perdu.

• Si vous décédiez des suites de cet accident, aucun capital ne serait versé à vos ayants-droits, hormis celui très minime versé par la Sécurité Sociale aux salariés.
Anticiper le risque et le garantir pour protéger sa famille en cas d'accident grave est indispensable pour le chef de famille.

Le conseil de Hyperassur : Il convient donc de recenser les risques auxquels vous êtes particulièrement exposés en raison des activités pratiquées dans votre vie privée et de les rapprocher des couvertures que vous pouvez avoir pour en garantie les risques :

• Risque de circulation : possédez-vous une garantie « conducteur » dans votre assurance « auto » ou « Deux-roues » ?

• Risque sportif : possédez-vous une assurance spécifique (au minimum une licence fédérale) ?

• Risque « voyage »? : pour voyager, souscrivez-vous une assurance spéciale (proposée par l'agence ou autre) ou possédez-vous une carte de crédit « haut de gamme » qui vous apporte des garanties en ce cas ?

• Risque « Scolaire + sports des enfants » ? : avez-vous souscrit une assurance « extrascolaire » ? (contrat proposé par l'école ou par votre assureur dans « Multirisque Habitation ou non)

• Autres risques de la vie privée : bénéficiez-vous d'une assurance « Individuelle Accident » ou « Garantie des Accidents de la Vie » ?

Une fois cet « état des lieux »fait par le chef de famille, pour lui-même et pour son conjoint et ses enfants, il convient qu'il analyse les trous de garantie constatés et qu'il recherche un contrat susceptible de lui apporter pour lui et sa famille, les garanties les plus complètes possible au meilleur coût.

Quelle assurance accident ?
Deux types de contrats peuvent être préconisés en priorité s'ils ne sont pas déjà souscrits :

- le contrat d'assurance « Individuelle Accident de la vie privée »

- le contrat d'assurance « Garantie des accidents de la Vie ».

Ces deux contrats apporteront une garantie étendue puisque garantissant les conséquences de tout type d'accident de la vie privée couvert et peuvent être souscrits par l'ensemble de la famille.

Attention lors de la souscription de bien penser à signaler toute activité qui pourrait être un risque « aggravant » (sport à risque -ou dangereux -…) et bien vérifier les exclusions.