200 médicaments partiellement déremboursés à partir du mois d'avril

Publié par le 26 février 2010

Les vignettes orange, synonymes de taux de remboursement réduit, vont faire leur réapparition sur les boîtes de médicaments. A partir du mois d'avril, ce sont près de 200 médicaments au « service médical rendu » jugé peu efficace qui seront concernés par la révision à la baisse de leur taux de prise en charge.

200 médicaments partiellement déremboursés à partir du mois d'avril

En ramenant ainsi de 35% à 15% le taux de remboursement de ces traitements, la Sécurité Sociale espère économiser 145 millions d'euros en 2010. Ce déremboursement partiel pourrait s'appliquer à plus de 600 produits si l'on y inclut les variantes génériques.

La grande majorité des médicaments concernés sont déjà peu remboursés par l'assurance maladie. La baisse de prise en charge de certains représenterait tout de même une économie non négligeable, comme pour le Tanakan, prescrit dans le traitement des troubles de la mémoire, et qui coûte près de 30 millions d'euros à la Sécurité Sociale. D'autres produits se distinguent également, comme le sirop pour la toux Polery Enfant, l'anxiolytique Equanil ou l'antiseptique Hexomédine.

Les patients concernés auront toujours la possibilité de se faire prescrire par leur médecin un médicament mieux remboursé. Quant aux 8 millions de Français touchés par une maladie de longue durée, la baisse n'aura heureusement  aucun impact, leurs traitements sont dans tous les cas pris en charge à 100%.

Pour mémoire :

Vignette blanche barrée : remboursement à 100% (traitements coûteux et  pour lesquels il n'existe aucun équivalent)


Vignette blanche : remboursement à 65%


Vignette bleue : remboursement à 35%


Vignette orange : remboursement à 15%