5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe

Publié par le 21 octobre 2015

« La grippe arrive, faites-vous vacciner ! ». Chaque année le message repasse. Et on apprend que l'hiver dernier, la grippe a été particulièrement mortelle, plus de 18 000 décés ! C'est pourquoi cette année encore, il faut plus que jamais être vigilant et se faire vacciner.

5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe

Raison n° 1 : La grippe peut être grave

La grippe est une maladie qui peut tuer. L'hiver dernier, on a enregistré un pic supérieur à 18 000 décès et 3000 hospitalisations, toutes causes confondues. Certes la plupart des patients étaient des personnes âgées (91 % avaient plus de 65 ans). Et bien-sûr toutes ne sont pas mortes de la grippe. Mais les chiffres restent impressionnants.
La période de virulence de la grippe s'étend d'octobre à mars. Les autorités sanitaires recommandent donc de se faire vacciner chaque année au début de l'automne, avant que le virus ne commence à se répandre partout. En outre après l'injection, le système immunitaire met une quinzaine de jours pour réagir. Il ne faut donc pas tarder. La campagne nationale de vaccination a commencé le 12 octobre 2015.


Raison n° 2 : Le vaccin évolue chaque année

Le virus de la grippe évolue en permanence. Chaque année le vaccin se prépare donc en février, en fonction des souches qui circulent chez l'homme dans l'hémisphère sud, surveillées et repérées par l'Organisation Mondiale de la Santé. Après quoi les vaccins sont élaborés dans les laboratoires et la fabrication est lancée. Ils sont proposés dans l'hémisphère nord l'automne suivant. Celui de cette année serait annoncé avec un taux d'efficacité d'environ 60 %.

Pour en savoir plus sur les vaccins en cas de voyage à l'étranger : voir l'article

Raison n° 3 : le vaccin est sans danger

Contrairement à ce qu'on entend ici ou là, le vaccin ne présente que très peu d'effets secondaires. S'il y en a, ce sont des petites réactions locales : quelque maux de tête, quelques douleurs musculaires. Chez certains patients, le vaccin peut provoquer un peu de fièvre. Mais tout cela est vraiment passager.
Pourtant, un récent sondage pour un groupement de pharmaciens démontre que 7 personnes sur 10 se disent méfiantes envers le vaccin. Au final, moins de la moitié des personnes jugées « à risque » se font vacciner.


Raison n°4 : Vous êtes pris en charge par l'Assurance maladie

Pour les personnes considérées comme à risque, le vaccin est gratuit. Ce sont :

  • les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes résidant dans un établissement de santé à moyen et long terme ;
  • les personnes atteintes de troubles respiratoires ;
  • les femmes enceintes ;
  • les enfants de 6 mois à 18 ans suivant un traitement à base d'aspirine ;
  • les personnes en surpoids (avec un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 40 kg/m2) ;
  • les professionnels de santé.
Leur caisse d'Assurance Maladie leur envoie un bon de prise en charge. A noter que pour les personnes qui ont déjà bénéficié d'une prise en charge les années précédentes, les démarches sont simplifiées. Sans prescription médicale préalable, seulement munies de leur bon de prise en charge « Vous avez déjà été vacciné contre la grippe », elles n'ont qu'à retirer leur vaccin à la pharmacie et se faire vacciner par une infirmière.


Raison ° 5 : Vous êtes pris en charge par votre mutuelle

Pour les autres, c'est le médecin traitant qui décide de proposer la vaccination. Dans ce cas le vaccin est remboursé à 65%, l'injection par un médecin à 70%, l'injection par une infirmière à 60%. Si le patient dispose d'une assurance complémentaire santé, elle rembourse le reste, en fonction des garanties souscrites.

Pour en savoir plus sur comment augmenter son niveau de garanties : voir l'article