650 prothèses articulaires non conformes : ouverture d’une enquête

Publié par le 2 mai 2013

L'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a ouvert une enquête sur des prothèses de hanche et de genou non conformes. Près d'un milliers de prothèses non certifiées fabriquées par la société Ceraver sont montrées du doigt.

650 patients concernés

650 patients seraient porteurs de ces prothèses jugées non conformes. L'ANSM tente de rassurer et estime qu'aucun risque pour la santé n'est encouru pour ces patients. La non-conformité viendrait simplement de l'emballage.  La ministre de la santé Marisol Touraine demande cependant que toutes les mesures nécessaires soient prises pour éviter tout risque.

Le laboratoire Ceraver est spécialisé dans les prothèses articulaire, et en écoule près de 3000 par ans, fournissant en grande partie l'hôpital parisien Lariboisière. La ministre assure vouloir "identifier les causes de ces dysfonctionnements, les responsables en cas de fraude avérée et les mesures à prendre afin d'éviter tout risque sanitaire." Le tout pour éviter un nouveau scandale comme celui des prothèses mammaires de la société PIP qui a touché plus de 6.000 personnes, actuellement en jugement à Marseille.