Acupuncture, une nouvelle alternative à la médecine traditionnelle ?

Publié par le 11 avril 2017

De plus en plus de patients font appel à l'acupuncture pour traiter les douleurs, si aucun autre traitement ne semble agir et que les médicaments ne suffisent plus. Cette branche de la médecine traditionnelle chinoise est utilisée pour ses vertus apaisantes, calmant les bouffées de chaleur et soignant les douleurs chroniques qui touchent les personnes atteintes de maux incurables comme la fibromyalgie.

Acupuncture, une nouvelle alternative à la médecine traditionnelle ?

Une vaste catégorie de patients s'intéressent de plus en plus aux bienfaits de l'acupuncture, en particulier les personnes souffrant du dos mais aussi également des enfants qui sont sujets à des pathologies chroniques comme des sinusites à répétition. Le principe de l'acupuncture consiste, une fois que les symptômes sont posés et décrits, à placer des aiguilles afin de rééquilibrer les énergies et de les mettre en circulation.
Chacune d'elle est plantée sur le méridien qui est responsable de la zone du corps qui souffre,
une science qui permet ainsi de rééquilibrer le dysfonctionnement corporel comme pour certaines maladies de type fibromyalgie ou endométriose.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

Les patients qui consultent décrivent un soulagement immédiat, sans faire appel à des médicaments. De plus, l'acupuncture aurait un autre bienfait : augmenter le seuil de sensibilité à la douleur, grâce à des endomorphines stimulées lorsque les aiguilles sont posées. Le corps produit ainsi sa propre dose d'antidouleurs durant un certain temps.
Cette alternative est également bénéfique pour les femmes enceintes, afin de résorber les phénomènes de rétention d'eau ou soulager les douleurs dorsales. L'acupuncture est ainsi pratiquée non seulement en cabinet mais désormais aussi en milieu hospitalier, au moment de l'accouchement. Pour une prise en charge financière par la Sécurité sociale, il faut se rendre chez un acupuncteur conventionné. Dans ce cas, 70 % des traitements seront remboursés si le patient suit le parcours de soins coordonnés. Il est aussi possible de se faire rembourser des traitements effectués chez un acupuncteur non conventionné en souscrivant une mutuelle de médecine douce.