Allergie à l'arachide : la nouvelle solution du patch

Publié par le 6 mars 2017

L'arachide figure au deuxième rang du classement des aliments provoquant une allergie. Ceci est dû à sa protéine, dont une infime quantité peut déclencher une réaction allergique grave. En France, 0,5 % à 0,7 % de la population en est atteinte (en Amérique du Nord, ce sont 2 % des enfants et 1 % de la population totale qui en souffrent). Pour la première fois, une firme propose une solution anti-allergique, sous la forme d'un patch. 

Allergie à l'arachide : la nouvelle solution du patch

Conçu par l'entreprise DBV Technologies, une firme française travaillant dans le secteur de la biotechnologie, le timbre épidermique Viaskin serait susceptible de réduire les chocs allergiques à hauteur de 98 %.
Le Viaskin est un patch qui agit sur le système immunitaire par contact direct sur la peau. Il contient un extrait concentré de 250 microgrammes d'arachide, qui est diffusé directement dans l'épiderme sans passer par le sang. Progressivement, le patient est désensibilisé et évite le choc allergique. D'un point de vue thérapeutique, il s'agit du tout premier patch dont le rôle est de désensibiliser et d'amener les patients souffrant d'allergies alimentaires à la guérison.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

Le Viaskin a été testé dans le cadre d'une étude de trois ans sur un échantillonnage de patients entre 4 et 11 ans. Les résultats sont prometteurs : 83,3% des participants ont pu consommer 10 fois plus d'arachides qu'auparavant, confirme le docteur Pierre-Henri Benhamou (également cofondateur et PDG de DBV Technologies).
L'agence américaine des produits alimentaires et pharmaceutiques FDA vient d'octroyer le statut de percée thérapeutique au Viaskin, ce qui permet d'envisager un processus d'autorisation accéléré. Il est probable que le Viaskin puisse être commercialisé dès 2018.
Il reste encore à attendre les derniers résultats des essais cliniques à l'automne 2017. La firme est également en train de mettre au point un patch pour traiter les produits laitiers. Les premiers essais effectués sur les enfants amènent des résultats similaires au Viaskin.