Assurance Maladie : comment s'y prend-elle pour économiser 2,2 milliards d'euros ?

Publié par le 9 juillet 2010 Assurance Maladie : comment s'y prend-elle pour économiser 2,2 milliards d'euros ?

Après l'annonce de déficit record de la Sécurité Sociale en 2009 (20,3 milliards d'euros), le gouvernement a fixé un objectif ambitieux pour limiter la progression des dépenses de santé. L'Assurance Maladie est concernée en première ligne par ce plan de réduction du déficit public et cherche à économiser 2,2 milliards d'euros en 2011.

Hier, le Conseil d'Administration de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie a ainsi étudié 21 propositions d'économies avant de les soumettre au gouvernement.

L'Assurance Maladie propose des mesures d'économies classiques comme la baisse des tarifs pratiqués pour des analyses biologiques et la baisse des prix de certains médicaments.

Des mesures plus polémiques sont également présentées. L'Assurance Maladie propose de réformer la catégorie des patients atteints d'Affection Longue Durée (ALD),  les ALD représentant le plus gros des dépenses de santé. La réforme envisagée consiste par exemple à ne plus prendre en charge à 100% les personnes atteintes d'hypertension, lorsque cette pathologie ne s'accompagne pas d'un autre facteur de risque. Enfin, l'Assurance Maladie souhaite également réduire la part de l'hôpital dans les dépenses de santé. Il est notamment envisagé de pratiquer la chimiothérapie à domicile et de développer la dialyse péritonéale (qui ne nécessite pas de se rendre dans un centre spécialisé).

Les associations de patients ont déjà fait connaître leur désapprobation, le débat risque d'être animé.

A l'automne, le gouvernement annoncera lesquelles de ces propositions d'économies ont été retenues et seront mises en place.