Accord précaire entre Assurance Maladie, complémentaires santé, et praticiens

Publié par le 23 janvier 2012 Accord précaire entre Assurance Maladie, complémentaires santé, et praticiens

Dans l'impasse depuis juillet, les discussions entre l'assurance maladie, les mutuelles et les praticiens du secteur 2, ont repris pour arriver à un début d'accord. La reprise de ce dialogue ne s'est pas faite sans mal, celui-ci étant bloqué sur les dépassements d'honoraires des praticiens du secteur 2. Ces derniers peuvent en effet appliquer des dépassements d'honoraires fixés librement, avec comme seule indication de le faire avec « tact et mesure ». Une directive bien trop vague pénalisant de ce fait les patients qui n'ont d'autre choix que de se tourner vers ces derniers.

Les différents acteurs coupent la poire en deux

La création d'un secteur optionnel, venant s'intercaler entre le secteur 1 et le secteur 2, aurait permis un compromis nécessaire à la réouverture de ce dialogue. Cette mesure permettra des dépassements d'honoraires autorisés jusqu'à 50% du remboursement de l'Assurance Maladie. L'objectif est d'inciter les praticiens du secteur 2 à se tourner vers ce secteur optionnel, objectif doublement affirmé avec la coopération de l'Unocam (regroupant les complémentaires) qui demande l'étude d'une loi leur permettant de choisir de rembourser ou non les dépassements d'honoraires pratiqués dans le secteur 2. De plus, les dépassements autorisés par le secteur optionnel seront remboursés par ces complémentaires santé, ce qui représenterait une plus grande accessibilité à certains soins. Ce secteur sera en effet réservé aux chirurgiens, obstétriciens et anesthésistes.