Les mutuelles veulent rembourser les médicaments selon leur efficacité

Publié par le 18 août 2010 Les mutuelles veulent rembourser les médicaments selon leur efficacité

Les mutuelles françaises souhaitent « rembourser les médicaments prescrits en fonction de leur efficacité et non plus du barème de la Sécurité sociale», rapporte un article du Parisien/Aujourd'hui en France, publié mercredi 18 août.

Pour le moment, cette pratique est impossible car les mutuelles n'ont aucune information sur le « service médical rendu » des médicaments. Mais la Mutualité française vient d'être autorisée par la Commission nationale informatique et liberté (Cnil) à prendre connaissance de ces informations, bien que ce soit à titre expérimental.

Contrat de mutuelles low-cost

Actuellement, les taux de remboursement de la Sécu sont de quatre types : 100 % (médicaments destinés aux maladies les plus graves), à 65 % (vignette blanche), 35 % (vignette bleue) et 15 % (vignette orange). Les mutuelles ont pour rôle de compléter ce remboursement. Problème, estiment celles-ci : pour les vignettes bleues et orange, il n'existe que deux types de contrats prenant en charge soit tous les médicaments, quelle que soit leur efficacité, soit aucun.

Ce nouveau système prenant en compte le « service médical rendu » des médicaments est ainsi expérimenté « de façon anonyme dans quelques pharmacies à des fins statistiques », indique Le Parisien. L'objectif étant « à terme de généraliser cette expérimentation » pour à l'avenir « arriver à ne rembourser que les médicaments reconnus comme efficaces par la communauté médicale », explique le directeur général de la Mutualité française, qui rassemble la plupart des mutuelles.

Christian Saout, du Collectif interassociatif sur la santé, estime quant à lui que le risque de dérive est grand. « C'est une avancée vers les couvertures maladie à plusieurs vitesses. Nous allons voir apparaîtr