Cigarette électronique : danger ou solution ?

Publié par le 6 février 2013

Aujourd'hui en France, près d'un demi million de personnes « vapotent » des cigarettes électroniques. De nombreuses interrogations subsistent concernant la dangerosité de ces e-cigarettes, ainsi que leur efficacité pour arrêter de fumer. Qu'en est-il alors ?

Cigarette électronique : danger ou solution ?
On en croise tous les jours, dans la rue et dans les lieux publics. L'e-cigarette ne sent rien, n'émet qu'un mince filet de fumée et suscite la curiosité des français. Elle est parfois conseillée comme substitut nicotinique malgré ses effets encore inconnus sur l'organisme et la santé.

L'e-cigarette contiendrait des produits toxiques

Nous ne connaissons pas encore précisément les effets de l'e-cigarette sur notre organisme, même si plusieurs études se sont intéressées à la question. Une chose est sûre, les produits inhalés ne sont pas sains mais restent néanmoins moins dangereux pour la santé qu'une cigarette traditionnelle. Néanmoins, les professionnels de la santé ne peuvent prescrire la cigarette électronique comme substitut nicotinique à leurs patients, et préfèrent toujours recommander des traitements évalués scientifiquement comme les patchs nicotiniques.

Un moyen efficace d'arrêter de fumer

Et pourtant, la cigarette électronique semble être un moyen efficace d'arrêter de fumer. Les fumeurs essayent de nombreuses techniques pour stopper leur consommation de tabac : patchs nicotiniques, pastilles, acupuncture…etc. Et certains se sont tournés vers l'e-cigarette, moins nocive et offrant un bon compromis entre « pas de cigarette du tout » et le fait de retrouver plus ou moins le même geste, tout autant addictif que la nicotine. L'ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament) ne recommande pourtant pas d'utiliser la cigarette électronique, car elle présenterait également des symptômes de dépendance. N'en reste pas moins qu'une étude de « Clopinette », magasin spécialisé de cigarettes électroniques constate que 75% des fumeurs étant passés à l'e-cigarette ont complétement arrêté la cigarette traditionnelle, remplaçant l'addiction à cette dernière par une autre, moins dangereuse pour la santé.

Une économie non négligeable

Quoi qu'il en soit, l'e-cigarette permet aux anciens fumeurs nouvellement « vapoteurs » de réaliser de conséquentes économies. Pour exemple, un fumeur consommant 1 paquet de 20 cigarettes par jour économiserait en un mois jusqu'à 70% de son budget habituellement attribué au tabac. Cette économie est loin d'être négligeable en temps de crise.

Sachez cependant que les autres substituts nicotiniques (patchs et autres traitements) sont remboursés par l'Assurance maladie à hauteur de 50 euros par année et par personne. Certaines mutuelles et complémentaires santé peuvent également rembourser le sevrage tabagique. N'hésitez pas à comparer les différentes complémentaires santé pour connaitre le détail de leur prise en charge.