Complémentaire santé : des tarifs toujours en hausse

Publié par le 23 février 2017

Le comparateur Mutuelle-Conseil vient de publier les résultats d'une étude portant sur la complémentaire santé, en se basant sur un échantillon de 50'000 mises en relation tout au long de l'année 2016. Le résultat indique que les tarifs varient du simple au quintuple, et que les internautes préfèrent sélectionner des contrats bénéficiant de garanties renforcées, même s'ils sont plus chers. En parallèle, cinq candidats à la présidentielle présentent leurs propositions en matière de santé, lors d'un oral chapeauté par La Mutualité française.

Complémentaire santé : des tarifs toujours en hausse

L'enquête menée par Mutuelle-Conseil s'est attachée à prendre en compte 6 catégories de population aux besoins spécifiques, soit :

  • Les moins de 25 ans
  • Les salariés avec enfants
  • Les salariés sans enfants
  • Les travailleurs non salariés avec enfants
  • Les travailleurs non salariés sans enfants
  • Les seniors

Alors que les publicités proposent des prix tirés au minimum, l'étude démontre que les individus préfèrent souscrire des contrats avec de meilleures garanties.Au final, les écarts entre les formules les moins onéreuses et les plus coûteuses varient d'un rapport allant de 3 à 10.
De même, il ressort que ces populations souhaitent toutes bénéficier d'un remboursement optimal sur les frais dentaires et optiques, et n'hésitent donc pas à renforcer les garanties.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

Cette étude sort alors que cinq candidats à la présidentielle expriment leurs propositions en matière de santé. Emmanuel Macron frappe un grand coup en proposant un remboursement des soins dentaires, des prothèses auditives et des lunettes à 100 %.
C'est une suggestion défendue également par Nicolas Dupont-Aignan. Pour Benoît Hamon et Yannick Jadot, le discours est identique à quelques mots près, indiquant qu'il faut augmenter la part des remboursements de la Sécurité sociale pour ces trois prestations.
Enfin, François Fillon ne se prononce pas de la même façon, hormis pour l'optique, qu'il propose de faire rembourser à 100 % à tous les enfants à partir de 2017.