7 conseils pour bien choisir sa mutuelle

7 conseils pour bien choisir sa mutuelle

Publié par le 2 avril 2012

Malgré 234 milliards d'euros dépensés en frais de santé en 2010, d'après l'INSEE, certains Français hésitent de plus en plus à se soigner. La solution ? Trouver la mutuelle qui vous convient le mieux.

1) Définissez vos priorités
Avant tout, il est très important de bien identifier vos besoins : consultations de spécialistes avec dépassements d'honoraires, médecines douces (ostéopathes, homéopathes...), dépenses d'optique, soins dentaires, orthodontie, hospitalisation... Cette démarche est primordiale, car les complémentaires santé sont plus ou moins performantes dans des domaines précis. Ainsi, un étudiant n'aura sans doute pas les mêmes besoins qu'une personne à la retraite.

2) Comparez les devis
Que vous choisissiez un comparateur en ligne (Assurland, Mutuelle-Conseil, Le Lynx, Hyperassur...), un site spécifique des assurances (Axa, Amaguiz, Maaf, Malakoff Médéric...) ou bien encore un courtier, comparez les différentes offres. Cette démarche vous permettra de faire jouer au mieux la concurrence.

3) Faites vos calculs
Paradoxalement, sachez que payer, parfois, un peu plus cher sa mutuelle permet de diminuer sérieusement ses dépenses. Surtout si vous consultez souvent des spécialistes, si vous vous soignez avec des médecines douces, si vous portez des lentilles, si vous changez de lunettes chaque année ou si vous avez d'importants besoins dentaires ou d'hospitalisation.

4) Contactez un conseiller
Même si vous passez par Internet, demandez toujours à parler à un conseiller, afin de constater la rigueur, l'efficacité et le professionnalisme de l'enseigne. Une fois en ligne avec lui, n'hésitez pas à lui faire savoir que vous avez eu de meilleures offres ailleurs (même en bluffant...). S'il est malin, il vous proposera certainement un geste commercial. Renseignez-vous aussi sur les délais de règlements et de carence. Car, une fois votre nouveau contrat signé, vous devrez attendre une période plus ou moins longue avant de pouvoir prétendre à certains remboursements (dentaire, hospitalisation...). Sachez toutefois que cette période de carence peut se négocier. Faites-vous aussi expliquer le fonctionnement des plafonds et des forfaits qui influeront sur votre choix. Demandez des éclaircissements sur les taux de remboursement pour les visites chez les médecins et spécialistes, qui apparaissent souvent sous la forme de 200% BR ou 100% TC. Les signes BR (Base de Remboursement) ou TC (Tarif Conventionné) correspondent aux tarifs prévus par l'assurance-maladie. Plus votre pourcentage est élevé, plus les dépassements d'honoraires seront remboursés. Profitez-en aussi pour demander à votre conseiller si les médicaments de confort (homéopathie, pilule...) sont pris en charge et si la complémentaire envisagée propose des tarifs négociés avec des praticiens.

5) Pensez aux contrats à la carte
Pour être pleinement compétitifs, les assureurs proposent désormais des contrats sur mesure, à moduler selon vos besoins, en choisissant votre niveau de garantie sur les différents postes, en privilégiant certains forfaits : Modulo à la carte pour AG2R la Mondiale, Groupama Santé Active, Amaguiz, offre modulaire chez Cardif...

6) Pistez les avantages
De plus en plus d'assureurs récompensent votre fidélité en vous proposant des bonus, particulièrement dans les domaines de l'optique et des soins dentaires. Par exemple : Swiss Life offre des bonus de remboursements supplémentaires automatiques en optique et en dentaire la troisième année en cas de non-consommation les deux années précédentes...

7) Décelez les pièges
Soyez attentifs aux promotions du type "un ou deux mois gratuits" qui sont souvent de fausses bonnes offres. Pour le savoir, faites vos calculs sur une année entière.