Assurance : les gagnants et les perdants de la parité tarifaire

Assurance : les gagnants et les perdants de la parité tarifaire

Publié par le 10 mars 2011

En 2012, hommes et femmes se verront appliquer le même tarif sur leurs contrats. Reste à savoir comment et à quel rythme les assureurs vont procéder.

La Cour européenne de justice vient de rendre discriminatoire le fait de fixer le montant de la prime en fonction du sexe. Bientôt, hommes et femmes paieront donc le même tarif. Et certaines femmes risquent de perdre gros au change. Sur l'assurance emprunteur, qui garantit le remboursement d'un prêt immobilier, le courtier en ligne A comme Assure estime à 11 % l'économie réalisée par une femme cadre, non fumeuse, empruntant 200.000 euros sur vingt ans.

Pire, les conductrices avec deux ou trois ans d'expérience paient leur assurance auto en moyenne 20 % moins cher que leurs homologues masculins, selon le comparateur d'assurance en ligne Assurland. Le différentiel peut même dépasser 100 % pour les conductrices qui viennent d'avoir leur permis. Côté complémentaire santé, au contraire, les femmes devraient être avantagées : leur cotisation étant plus élevées que celles des hommes, d'environ 10 % selon les simulations réalisées par Assurland pour « La Tribune » (voir illustration).

Bien sûr, les femmes ne vont pas voir leurs tarifs alignés - que ce soit à la hausse ou à la baisse – sur ceux des hommes. Le futur tarif « unique » devrait, selon toute logique, se situer à mi-distance entre ceux des femmes et ceux des hommes. La réalité risque d'être un peu différente... « Si l'homme verse une prime de 120 euros et la femme 80 euros, les tarifs ne vont pas se situer à 100 mais plutôt à 110 euros estime Stanislas Di Vittorio, fondateur d'Assurland. Du moins dans un premier temps : la concurrence devrait ensuite tirer les tarifs vers le bas. »

Quand faut-il s'attendre à des changements dans les grilles tarifaires ? La date butoir a été fixée par Bruxelles au 21 décembre 2012. « C'est dans l'intérêt des assureurs d'attendre le dernier moment », pronostique Stanislas di Vittorio. Emmanuel Bruneau, directeur assurance chez le comparateur en ligne HyperAssur n'est pas de cet avis : « les compagnies devraient échelonner les ajustements tarifaires afin que cela soit plus indolore pour les assurés ».

Faire des comparaisons
Une chose est sûre : la vigilance est de mise car les cartes risquent d'être redistribuées. Au moment où le contrat est renouvelé, à la date anniversaire, mieux vaut donc faire le tour du marché afin de comparer les tarifs. Sauf si vous êtes assuré à la Mutuelle générale des cheminots... qui n'a pas attendu pour appliquer la parité tarifaire.