Augmentation des cotisations de la santé étudiante

Publié par le 19 août 2013

Selon la fédération des associations générales étudiantes, la rentrée 2013 coutera 2% plus cher que l'année précédente pour les étudiants. En cause notamment, une hausse de 9,3% des cotisations à la Sécurité Sociale étudiante et aux complémentaires santé.

Augmentation des cotisations de la santé étudiante
Les frais de rentrée sont souvent élevés pour les étudiants. Si le loyer, l'électricité, le téléphone, l'eau et internet sont des dépenses courantes, la rentrée est synonyme de dépenses supplémentaires importantes au bon déroulement de l'année : inscription à l'université ou à une école, achat de matériel, et cotisations aux régimes de santé étudiants.

Augmentation de 9,3% des cotisations santé

Au début de l'année scolaire, les étudiants sont amenés à s'acquitter d'une cotisation obligatoire à la Sécurité sociale étudiante. Cette cotisation fixée le 18 juillet 2013 s'élèvera cette année à 211 euros, contre 207 euros l'an passé, soit une hausse de 2%. C'est du côté des complémentaires santé que la hausse sera plus conséquente. La cotisation moyenne passe effectivement de 237 euros à 274,5 euros, soit une augmentation de 15,8%. Au total, les frais de santé peuvent ainsi représenter 485,50 euros aux étudiants cette année, contre 444 euros en 2012. La hausse est donc de l'ordre de 9,3%.

Un système de santé étudiant inefficace et de plus en plus cher

Si cette hausse de tarif se justifie par un déficit de plus en plus important de la sécurité sociale étudiante, tout comme la sécu des salariés, elle est plus difficile à digérer par les universitaires compte tenu de son efficacité critiquée dernièrement. Si la sécurité sociale est jugée inefficace pour la qualité de ses remboursements et ses retards dans la délivrance de la carte vitale, les complémentaires elles le sont pour leurs tarifs inaccessibles, leur manque de transparence et leur tiers-payant défaillant.