Le lien entre obésité et niveau de richesse

Publié par le 19 mars 2014

La dernière étude en date sur le sujet nous vient de Withings, une entreprise qui commercialise, entre autre des pèse-personnes connectés. Cette étude met en évidence un lien entre le niveau d'étude ou le niveau général de vie et le surpoids.

Le lien entre obésité et niveau de richesse

Surpoids, marqueur de la pauvreté

L'étude montre par exemple qu'une personne qui possède un bac plus 5 pèse en moyenne 4 kilos de moins qu'une personne sans diplôme. De plus, les personnes percevant le SMIC représentent près d'un quart des obèses, contre 8,3 % pour les personnes touchant plus de 3 800 euros par mois.

Par ailleurs, ce serait à Argenteuil (Val-d'Oise) que l'on trouve le plus de personnes en excès de poids et à Aix en Provence (Bouches-du-Rhône) que l'on en compte le moins.

Une corrélation entre revenu médian, niveau social de la population et masse corporelle est établie. Les foyers les moins aisés sont plutôt moins renseignés sur les valeurs nutritionnelles des produits qu'ils consomment. Ils font leurs courses dans les grandes surfaces dans lesquelles ils ont accès à des produits très gras, très sucrés ou salés, des plats instantanés très pauvres en nutrition et pas très bon pour la santé. A l'inverse, les foyers plus aisés sont plus renseignés sur la valeur nutritionnelle des produits. Ils vont préférer les produits moins transformés et de meilleures qualités.

Régulièrement ces 20 dernières années, d'autres études ont pu prouver que le niveau de vie d'une personne avait une influence sur son poids.

Comment lutter efficacement contre l'obésité ?

Pour inverser la tendance, les conclusions des études recommandent une meilleure éducation sur la nutrition. Sous la forme de cours de cuisine, de lecture d'étiquette ou de composition de repas équilibrés, une meilleure alimentation passe par un meilleur accès à l'information.

En cas de problème de poids, vous pouvez vous faire aider par un professionnel de la nutrition : nutritionniste ou diététicien. Si le premier est en partie remboursé par la sécurité sociale, le second ne l'est pas. Certaines mutuelles proposent toutefois une prise en charge de ces deux professionnels de la santé. Pour connaître les meilleurs remboursements, nous vous invitons à réaliser un comparatif de mutuelles grâce au formulaire ci-dessous.