Un nouvel étiquetage pour mieux manger

Publié par le 9 septembre 2014

Que ce soit la surconsommation de sel, de lipide ou de sucre, nos placards sont remplis de produits dont on ignore ce qu'ils contiennent réellement. A travers un nouvel étiquetage, le gouvernement cherche à aider les Français à consommer de manière intuitive. 

Un nouvel étiquetage pour mieux manger

Cinq pastilles de couleurs pour identifier les aliments sains


A l'origine de ce projet, une pétition lancée par des associations médicales repris par la Ministre de la santé Marisol Tourrain. Tous les produits alimentaires devront présenter un nouvel étiquetage clair et lisible grâce à un code couleur allant du vert pour les produits les plus sains, au rouge pour les plus riches et de moins bonne qualité nutritionnelle. Basé sur un système de note sur 40 pour chaque aliment, seront mesurés, les apports énergétiques (apport calorique), la teneur en sucres simples, celle en graisses saturées et celle en sel. 

Ce système d'étiquetage, déjà en pratique chez plusieurs de nos voisins Européens, permettra aux Français d'apprendre à mieux consommer. 

Eduquer les Français à mieux manger


Ce projet cherche à lutter contre l'obésité et ses dangers, comme l'hypertension et les problèmes cardiaques. En permettant aux consommateurs de mieux comprendre la qualité nutritionnelle de leurs aliments, ils pourront modifier leurs habitudes de consommation en mangeant plus équilibré. 

De plus, la ministre de la santé espère observer des retombées positives de ce système au niveau de l'industrie alimentaire. Certains grands groupes pourront être encouragés à modifier leur recette pour proposer des produits plus sains. 

Cependant, les industriels de l'alimentaire contestent ce projet. Selon eux, en plus de demander des analyses coûteuses, l'étiquetage va véhiculer une image négative des produits « rouges » qui ont déjà mauvaise presse. Le code couleur est remis en question car les professionnels du secteur ne veulent pas d'un logo rouge sur leurs produits. Selon eux, cette couleur est assimilée à l'interdit et au danger dans l'inconscient collectif.