Féminin pratique - Interview de Tanguy Thevenet

Féminin pratique - Interview de Tanguy Thevenet

Publié par le 1 janvier 2011

Tanguy Thévenet - Directeur général et fondateur d'Hyperassur.com

Depuis l'entrée en vigueur de la Loi Lagarde, sentez-vous un changement d'attitude chez les assurés ?
Nous proposons de l'assurance emprunteur sur un mode comparatif. Hyperassur étant principalement dédié aux assurances dommages, c'est-à-dire type assurance auto, habitation et santé. Sur l'emprunteur, la loi Lagarde assouplit les conditions de souscription dans le cadre des délégations d'assurance. Mais constatons-nous déjà un changement de comportement ? C'est trop tôt pour le dire. De fait, auparavant, nous avions le droit de faire ce comparatif mais les banques n'avaient pas l'obligation d'information. Aujourd'hui, le point important est: cette loi va dans le bon sens. Va-t-elle suffisamment loin ? Je ne sais pas.

Qu'auriez-vous souhaité de plus ?

Aujourd'hui, les banques ont des obligations de transparence. Mais y a-t-il des garanties sur le fait que, si jamais le consommateur choisit une assurance ne dépendant pas de la banque, celui-ci ne se retrouve pas lésé au niveau du taux ? Cela n'a rien d'évident. La loi va dans le bon sens mais il est difficile de mesurer l'impact de la législation sur le consommateur. Surtout que le marché de cette assurance emprunteur est tributaire de l'immobilier.

Mais malgré la loi, n'y a-t-il pas un risque que le client choisisse l'assurance de la banque, pas sécurité et par facilité ?
En effet. L'assurance, en général, est un produit auquel on ne pense pas tous les quatre matins. Donc oui, il existe cet effet de confort.

Selon vous, faut-il se méfier du discours de son banquier au niveau des assurances ?
Le consommateur est dans un environnement mouvant où, s'il veut faire de bonnes affaires, il doit comparer, comparer, comparer. Et aussi pour les produits financiers ! Quant à faire confiance à son banquier... il faut se dire que le banquier est un prestataire. L'usager n'a pas plus de raisons de faire confiance à son banquier qu'à un autre prestataire.
La banque profite que vous soyez déjà dans le réseau pour faire du chiffre additionnel. Il est pourtant possible d'économiser en changeant d'établissement ou en renégociant le contrat. En France, dans un pays où la reconduction automatique est la règle, la logique de renégociation est primordiale !