Femme recherche homme bien assuré !

Publié par le 22 février 2010 Femme recherche homme bien assuré !

Alors que les cotisations explosent aux Etats-Unis, Terri Carlson, une Californienne de 45 ans atteinte d'une maladie rare, lance un site web dans l'espoir de se marier avec un homme muni d'une bonne mutuelle.


Atteinte de «  déficience C4 », rendant son corps incapable de combattre les bactéries et les virus, aucune compagnie d'assurance n'accepte de la couvrir, sous prétexte que sa maladie requiert des soins trop coûteux. Nouvellement divorcée, elle bénéficie de la prolongation du régime d'assurance de son ex-mari, payé durant un an par le gouvernement de la Californie. Mais dès 2011, elle sera livrée à elle-même, sans couverture.
Mme Carlson a donc pris son avenir en main : en janvier, elle a lancé un site web sur lequel elle dit être prête à se marier avec « un homme ayant une bonne assurance maladie ». Les qualités physiques du prétendant lui importent peu. « Plus votre police d'assurance est généreuse, plus vous êtes sexy à mes yeux», écrit-elle. Son initiative s'est répandue sur l'internet. À ce jour, elle dit avoir reçu 10 000 courriels, dont 6000 propositions de mariage.
Aux gens qui croient à une blague, Mme Carlson répond que son offre est sérieuse. « Sans traitements, je risque la mort. »

Question complexe
La question de l'assurance maladie est complexe aux États-Unis. Pour des dizaines de millions d'Américains qui ont un emploi, les cotisations au régime sont prélevées à la source. Pour eux, l'assurance maladie semble être gratuite. Le problème se révèle dans le cas des personnes mal assurées ou sous-assurées, qui se rendent compte une fois malades que leur couverture est inadéquate.

Le coût social est ahurissant. D'après un article récent du American Journal of Medecine, en 2007, les problèmes de santé ont contribué à 62,1% des banqueroutes individuelles. 77,9% de ces victimes étaient au dépa