Fiche remboursement : Analyse de sang

Publié par le 4 avril 2017

Que ce soit pour demander sa carte de groupe sanguin ou pour vérifier si une femme est enceinte, la majorité de la population réalise une analyse de sang au cours de sa vie. Mais qui peut prescrire une analyse ? Et surtout sera-t-elle remboursée ?

Fiche remboursement : Analyse de sang

1. Une analyse doit-elle obligatoirement être prescrite ?

Afin d'être remboursée par l'assurance maladie, une analyse de sang doit effectivement être prescrite par un professionnel de la santé. C'est également le cas pour toute autre type d'analyse, qu'elle soit biologique ou médicale.
Si l'analyse doit être prescrite par un médecin, celui-ci redirige son patient vers un laboratoire d'analyses afin de la réaliser. Un médecin est évidemment compétent pour procéder à la prise de sang, mais pour des raisons de conservation et d'analyse, il est préférable de l'effectuer en laboratoire.
Les résultats de la prise sont envoyés au patient ainsi qu'au médecin traitant dans la semaine qui suit l'analyse. Ils peuvent ensuite établir ensemble le traitement éventuel adapté aux résultats.


2. Des remboursements différents suivant l'examen pratiqué

Effectivement, les taux de remboursement peuvent varier en fonction de leur nature et parfois de la situation du patient.
Par exemple, les actes de biologie médicale, qui correspondent aux actes de base relevant de la prévention ou pour apporter un diagnostic sur une pathologie, ne sont pris en charge qu'à hauteur de 60% par l'Assurance Maladie. Il en va de même si l'analyse est réalisée par un directeur de laboratoire non-médecin ou un auxiliaire de laboratoire non-infirmier.
Si la prise de sang est effectuée par un médecin, une sage-femme ou si elle relève de l'anatomie du patient, l'Assurance Maladie prendra en charge 70% du montant.
Enfin, le remboursement peut atteindre 100% dans certaines situations. Ainsi, les personnes atteintes d'une Affection Longue Durée (ALD) sont prises en charge à 100% si l'analyse est en relation avec leur maladie. De même, les femmes enceintes bénéficient des remboursements des frais médicaux à 100% et ce, à partir du sixième mois de grossesse.
De plus, les analyses et prises de sang effectuées dans le but de dépister les maladies du VIH ou de l'hépatite C sont gratuites. On les considère donc comme prises en charge à 100%.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

3. Exemple de remboursement

Prenons l'exemple d'une prise de sang pour rechercher une éventuelle carence en vitamine B12.
Pour chaque type d'analyse, l'Assurance maladie a défini un code d'un chiffre et d'une lettre. Cette lettre correspond au tarif applicable par les laboratoires.
Il est possible de consulter ce code sur la Table Nationale de Biologie, ainsi le code pour la vitamine B12 est le 45B (le B correspond aux actes de Biologie).

Pour obtenir le prix de la prise de sang, il suffit de multiplier la valeur du code (ici 45) par la lettre. Sachant que le tarif applicable pour les actes de Biologie est de 0,27 euros, le calcul sera :

Prix de la prise de sang = 45 x B = 45 x 0,27 = 12,15€

L'Assurance maladie prendra en charge 60% de ce montant puisqu'il s'agit d'un acte de Biologie médicale.

12,15 x 60% = 7,29€

Le reste à charge du patient sera donc de 7,29 euros. Mais les complémentaires santé peuvent prendre en charge une partie ou la totalité de ce montant suivant le contrat.