Fiche remboursement : Hospitalisation

Publié par le 17 mars 2017

Hôpital public, clinique privée… Au moment de choisir l'établissement dans lequel se faire opérer, plusieurs questions se posent : les remboursements sont-ils les mêmes pour tous les établissements ? Comment se faire rembourser et quel est le coût d'une hospitalisation ?

Fiche remboursement : Hospitalisation

1. Choix du centre hospitalier et formalités

Un séjour à l'hôpital peut être programmé ou il peut être nécessaire en cas d'urgence. S'il est programmé, il est possible pour le futur patient de choisir l'établissement dans lequel il souhaite être admis, ainsi il peut demander à être pris en charge dans un hôpital public ou une clinique privée.
Ce choix déterminera par la suite le montant des remboursement des frais d'hôpitaux puisque la Sécurité Sociale ne rembourse pas les frais en clinique privée.
Dans le cas d'une hospitalisation en urgence, le patient sera emmené dans l'établissement le plus proche.

Si l'admission est prévue à l'avance, plusieurs formalités sont à remplir et s'il s'agit d'une urgence, ces formalités sont réduites au minimum en attendant une amélioration de l'état du patient.
Les documents à présenter lors d'une admission sont donc une pièce d'identité, la carte vitale ainsi que les informations médicales utiles (type carnet de santé, analyses etc…) et la carte mutuelle.


2. Soins, hébergement et prestations

Le remboursement des soins liés à l'intervention chirurgicale par l'Assurance maladie se fait à hauteur de 80% du tarif conventionnel. Cela signifie que le forfait journalier et les suppléments confort ne seront pas pris en charge.
De plus, suivant le type d'établissement dans lequel l'intervention est réalisée (public ou privé), des dépassements d'honoraires peuvent être pratiqué et dans ce cas, ils ne sont pas pris en charge par l'Assurance maladie.
Concernant les frais liés à l'intervention, ceux-ci englobent également les soins réalisés avant et après l'hospitalisation. Par exemple, une consultation chez un anesthésiste avant l'opération est remboursée à 70% du tarif conventionnel, et si une rééducation est nécessaire suite à l'intervention chirurgicale, celle-ci sera remboursée à hauteur de 60% du tarif conventionnel.
Tous les frais seront remboursés dès lors que votre bon de sortie de l'hôpital aura été reçu par votre caisse d'Assurance maladie.

Pour l'hébergement, un forfait journalier d'un montant de 18 euros est appliqué pour tout séjour supérieur à 24 heures. Ce forfait n'est pas remboursé par l'Assurance maladie mais peut être pris en charge, partiellement ou totalement, par la mutuelle.

En ce qui concerne les prestations supplémentaires liées au confort, elles ne sont pas remboursées par l'Assurance maladie et restent donc à la charge du patient. Ces prestations supplémentaires sont les chambres particulières, l'installation du téléphone ou de la télévision par exemple.
En moyenne, une chambre particulière coûte environ 61 euros par jour et la télévision 3,50 euros par jour. Ces prix peuvent bien évidemment varier en fonction de l'établissement.

Cliquez ici pour comparer les assurances santé

3. Se faire opérer, quel est le coût par jour ?

Concrètement, si une personne doit se faire opérer prochainement et qu'elle souhaite être en chambre particulière avec la télévision, les critères cités ci-dessus doivent rentrer dans le calcul. En prenant en compte le fait que l'Assurance maladie rembourse 80% des frais liés à l'opération, mais que les 20% restant sont à la charge du patient et que le forfait journalier, tout comme les suppléments confort ne sont pas remboursés, le calcul (sans dépassements d'honoraires) est donc :

Prix par jour = (Frais non pris en charge (20%)) + Forfait journalier + Prix chambre particulière + Prix télévision

Si l'opération coûte 500 euros :

(500 x 0.2) + 18 + 61 + 3,5 = 182,5€/ jour

Une opération à 500 euros coûtera donc 182,5 euros par jour au patient si celui-ci souhaite être en chambre particulière avec télévision.