Fin des négociations pour le secteur dentaire

Publié par le 3 avril 2012 Fin des négociations pour le secteur dentaire

La table ronde initiée depuis un mois autour de la revalorisation des actes en dentaire, devrait se clore ce soir. Ces négociations auront été houleuses jusqu'à la fin, l'enjeu étant de ne pas fragiliser l'accès aux soins dentaires. En effet, sur les 20 % de renonciations aux soins, deux-tiers concernaient les soins dentaires. Avec une augmentation du tarif des prestations des praticiens du secteur dentaire, cette tendance ne pourrait que progresser davantage.

Les mutuelles, garde-fou pour faire face à cette revalorisation

La mutuelle serait donc le rempart pour ne pas sentir la hausse des tarifs des praticiens. En prenant en charge de manière plus conséquente les dépassements d'honoraires, ces mutuelles permettraient donc de préserver le fragile équilibre entre l'intérêt des praticiens et l'intérêt des patients. Enfin, le plafonnement des dépassements d'honoraires pour des actes non-remboursés (prothèses dentaires…) serait une réponse pour endiguer le phénomène de « tourisme dentaire ». Ces soins étant aujourd'hui trop chers en France, de nombreux patients préfèrent se faire soigner dans un pays de l'Union européenne.