L'accès aux soins est de plus en plus difficile pour les plus démunis

Publié par le 13 octobre 2010

Médecins du Monde tire la sonnette d'alarme sur la très grande difficulté des plus démunis à accéder à des soins médicaux en France.

L'accès aux soins est de plus en plus difficile pour les plus démunis

Les patients - la plus part du temps étrangers - sont de plus en nombreux (+ 17 %) à attendre pour se faire soigner dans les centres de Médecins du Monde faute de moyens financiers suffisants.  En outre, lors de leur première consultation, 85 % n'ont ni AME* (Aide médicale d'Etat), ni couverture maladie universelle (CMU).

De même, le nombre de mineurs reçus en situation de pauvreté a lui aussi considérablement augmenté (+ 30% en un an).

Pour l'ONG, cela ne fait aucun doute : la crise économique et les politiques de sécurité et d'immigration menées ces derniers mois par le gouvernement  sont les premiers responsables de l'aggravation de la situation sanitaire des populations les plus démunies.

Une "complexification des démarches administratives (demandes de pièces abusives, durcissement des pratiques, renforcement des contrôles...), des expulsions répétées, un démantèlement des lieux de vie, la peur de se déplacer conduisent les personnes à renoncer aux soins et les équipes à ne plus pouvoir assurer le suivi médical nécessaire", explique MDM.

*Pour pouvoir bénéficier de l'AME, il faut prouver son identité et sa présence en France depuis plus de trois mois, ne pas bénéficier d'une couverture sociale dans un autre pays, être domicilié quelque part et gagner moins de 634 euros par mois. Si les conditions sont remplies, le bénéficiaire peut se faire soigner en ville comme à l'hôpital.