La météo reste au beau fixe pour la MGEN

Publié par le 19 juin 2012

Sale temps pour les mutuelles depuis 2011. Entre la crise financière et économique et le doublement de la taxe TSCA (Taxe Spéciale sur les Conventions d'Assurance), peu de mutuelles ont réussi à tenir le choc. La MGEN, malgré une baisse de bénéfice de 50 millions d'euros, garde la tête hors de l'eau et affiche une santé à toute épreuve. En effet, les 19 millions d'euros de bénéfice nets sont à mettre côte à côte avec leur décision de ne pas répercuter la hausse de la TSCA sur les cotisations, soit un coût de 10,7 millions supplémentaires pour la mutuelle.

L'année 2012 sera l'année charnière
Le groupe Istya, créé et développé par la MGEN en 2011, compte intégrer un septième membre en 2013. La MGEN espère en effet que la Mutuelle Générale de l'Economie des Finances et de l'Industrie (MGEFI) rejoigne le groupe pour créer des synergies. La mutuelle peut en effet se permettre d'investir grâce à son portefeuille constitué à 28 % d'actifs immobiliers, ce qui lui a permis de résister aussi bien à la crise financière.