Le difficile équilibre entre responsabiliser et pénaliser

Publié par le 16 avril 2012 Le difficile équilibre entre responsabiliser et pénaliser

L'accès aux soins est un réel problème aujourd'hui, phénomène que les franchises médicales contribuent à amplifier selon 65 % des Français. Ce système prévoyant une dépense non-remboursée variant en fonction de l'acte de santé a pour fonction principale de réduire les dépenses en santé par la responsabilisation des assurés. Cette franchise, de 1 euro pour une visite chez le médecin traitant par exemple, n'est en effet remboursée ni par l'Assurance Maladie, ni par la mutuelle. Combiné à l'obligation d'avancer les frais dans certaines situations (dépassements d'honoraires, prothèses dentaires…), les familles moins aisées voir leur accès aux soins diminuer, voire disparaitre, et sont obligées d'aller aux urgences plutôt que chez leur médecin.

Le tiers payant : la solution ?

Afin de désengorger les urgences des soins bénins, une réflexion s'est formée autour du tiers-payant. Cette offre des mutuelles permettent de prendre en charge tous les frais (excepté pour la franchise), permettant ainsi à l'assuré de n'avancer aucun frais. Une première étape pour compenser une inégalité croissante dans l'accès aux soins. La Mutualité française, organisme regroupant 600 mutuelles de France, propose également pour ceux qui respecteraient le parcours de soin en ayant choisi l'option du tiers-payant, de ne pas s'acquitter de la franchise.