Le ministre du Travail souhaite réduire de 25% le nombre d'accidents du travail

Publié par le 1 avril 2010 Le ministre du Travail souhaite réduire de 25% le nombre d'accidents du travail

Le ministre du Travail Eric Woerth, qui lance jeudi le troisième volet d'une campagne de communication sur la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS), veut réduire de 25% le nombre d'accidents du travail dans les quatre à cinq ans, a-t-il annoncé sur France 2.

Le ministre entend également stabiliser le nombre de troubles musculo-squelettiques, "alors qu'aujourd'hui il explose", a-t-il ajouté.

Les TMS se traduisent en général par des douleurs et une gêne fonctionnelle. Les plus courants sont le syndrome du canal carpien, qui touche le poignet, les tendinites de l'épaule et du coude, les lombalgies, les cervicalgies...

Ces troubles représentent environ trois quarts des maladies professionnelles prises en charge en France et leur nombre croit de près de 20% chaque année depuis plus de 10 ans, selon l'assurance-maladie et l'Invs.

Selon plusieurs études, près de 40.000 personnes souffrant de TMS ont été indemnisées en 2008 par le régime général de la sécurité sociale, pour un coût de près de 800 millions d'euros.

En 2008, le nombre d'accidents du travail a légèrement diminué de 2,2% par rapport à 2007, s'établissant à 703.976, soit quelque 38 accidents pour 1.000 salariés, le niveau le plus bas enregistré sur la période 1998-2008, selon l'Assurance maladie.

Le gouvernement a déjà lancé deux volets de sa campagne de sensibilisation aux TMS: l'un en avril 2008, destiné à "libérer la parole" des salariés touchés par ces pathologies, et l'autre en mai 2009, plus spécifiquement adressé aux employeurs et cadres dirigeants, pour insister sur la nécessité d'améliorer la prévention.