Les cigarettes électroniques officiellement moins mauvaises que le tabac

Publié par le 9 février 2017

L'e-cigarette est-elle ou non nocive pour la santé ? Si de nombreuses réponses ont été apportées sur le sujet, elles étaient jusqu'à présent souvent contradictoires. L'étude publiée par les chercheurs du département d'épidémiologie et de santé publique de l'University College London apporte un éclairage nouveau avec la prise en compte des effets à long terme.

Les cigarettes électroniques officiellement moins mauvaises que le tabac

Plus que l'e-cigarette elle-même, c'est le liquide qu'elle transforme en vapeur qui est régulièrement mis en cause pour sa toxicité.
Pour mener leur étude, les chercheurs britanniques ont procédé à des analyses d'urine et de salive sur 181 fumeurs (minimum 5 cigarettes/jour) ou anciens fumeurs depuis au moins 6 mois. Ces participants ont ensuite été répartis en 5 groupes :

  • Fumeurs exclusifs de tabac
  • Fumeurs utilisant également des substituts nicotiniques
  • Fumeurs de cigarettes et d'e-cigarette
  • Anciens fumeurs utilisant des substituts
  • Vapoteurs exclusifs

Le premier résultat de l'étude concerne la quantité de nicotine. Tabac, vapeur ou substitut, c'est sensiblement identique. Plus spectaculaire est le taux de nitrosamines provenant du tabac et dont les substances cancérogènes favorisent le cancer du poumon. Chez les vapoteurs, ce taux chute en effet de 97 % par rapport aux fumeurs.


Cliquez ici pour comparer les assurances santé

D'autres molécules toxiques contenues dans la nicotine sont considérées comme des composés organiques volatils (COV). Les analyses ont là encore révélé un taux bien plus faible de COV chez les vapoteurs ou les consommateurs de substituts nicotiniques que chez les fumeurs.
Pour le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, cette étude scientifique ne fait que confirmer ce que de nombreux professionnels de la santé supposaient concernant l'e-cigarette : ce n'est sûrement pas une panacée, mais elle offre un moyen supplémentaire de se libérer de la dépendance et d'une partie des risques liés au tabac. La présence de nicotine dans le liquide entraîne toutefois une exposition aux agents toxiques et cancérogènes qu'elle contient. La meilleure manière d'écarter les dangers des produits nicotiniques reste donc l'arrêt total de leur consommation, et ce quelle que soit la forme.