Les mutuelles seront aussi plus chères en 2013

Publié par le 28 novembre 2012

Nous vous annoncions la semaine dernière les hausses de l'assurance auto et de l'assurance habitation prévues pour 2013. Ce sera également le cas pour les mutuelles qui devraient augmenter d'environ 3% d'ici le début de l'année prochaine. Explications.

Les mutuelles seront aussi plus chères en 2013
Les complémentaires santé, elles, ne seront pas les victimes de nouvelles taxes et ne devront pas prendre en charge des dépenses attribuées aujourd'hui à la Sécurité Sociale. Non. Elles devront cependant compenser les pertes dues aux dérives des dépenses de santé, dont la progression est estimée à 2,7% en 2013. Les primes de mutuelle santé devraient donc augmenter en moyenne de 3% l'an prochain. Certains misent plutôt sur une hausse moyenne de 5%, car les assureurs voudront augmenter leurs marges et leurs fonds propres, en prévision de futures réglementations européennes contraignantes financièrement.

Une hausse partielle des primes

Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts & Figures, remarque que «les assureurs ont beaucoup majoré leurs tarifs, et ils s'aperçoivent que les primes moyennes, elles, n'augmentent plus. Cela signifie que les clients préfèrent renoncer à des garanties ou bien vont chercher ailleurs un contrat moins cher», en utilisant par exemple un comparateur de mutuelle. Certaines compagnies préfèrent alors « segmenter » leurs adhérents. Les tarifications sont adaptées au profil du cotisant. Les primes des surconsommateurs de soins seront augmentées, et celles des cotisants plus raisonnables seront modérées. 

Des mesures pas si économiques

Plusieurs mesures étaient attendues par les mutuelles pour maîtriser davantage leurs dépenses. Nous en avons beaucoup entendu parler ces dernières semaines : les réseaux de soins mutualistes, la limitation des dépassements d'honoraires des médecins (financés en partie par les mutuelles)…autant de points qui se répercutent sur la facture adressée aux cotisants. Malheureusement, l'accord négocié dernièrement ne réduira pas les dépenses des mutuelles comme espéré. «La plupart des contrats d'assurance santé couvrent les dépassements d'honoraires jusqu'à des plafonds inférieurs à ceux prévus par l'accord. Il ne faut donc pas espérer d'économies de ce côté-là pour les mutuelles et donc pas de baisse des primes demandées aux assurés» explique Laurent Valenti, responsable Marketing chez SwissLife. «Le seul impact sera pour les contrats très haut de gamme couvrant les frais réels, qui ont presque disparu du marché aujourd'hui»

Après cette annonce, nous ne pouvons que vous conseiller de chercher une mutuelle moins chère, offrant les garanties que vous souhaitez. Pour ce faire, utilisez le comparateur de mutuelles santé Hyperassur.