Les pharmacies pointées du doigt

Publié par le 19 juin 2012

L'enquête d'UFC-Que-Choisir tire la sonnette d'alarme pour dénoncer la hausse des prix des médicaments qui deviennent de moins en moins accessibles. Cette enquête a montré en effet que les tarifs pratiqués sur les médicaments varient fortement en fonction des pharmacies, et que la mention « médicament non-remboursable » n'est pas présente pour neuf boites sur dix. Gilles Bonnefond, président du syndicat des pharmaciens USPO, défend la profession en soulignant les prix réduits proposés par les pharmacies, et préconise la rémunération des pharmaciens pour leurs conseils et les activités autres que la vente pure de médicaments.

Les pharmacies pointées du doigt

Un budget santé qui ne cesse d'augmenter
Les prix des médicaments ne sont pas les seuls à augmenter. Les généralistes et les spécialistes ont aussi augmenté le prix de leurs consultations. De sorte que pour accéder à ses soins, il est devenu impératif de souscrire une mutuelle santé. Mais là encore les prix ont augmenté, notamment du fait du doublement de la TSCA (Taxe Spéciale sur les Conventions d'Assurance). Le mieux pour trouver une complémentaire santé adaptée à son budget reste donc de les comparer à l'aide d'un comparateur dont l'utilité a été reconnue par la ministre de l'économie Christine Lagarde. Les comparateurs font en effet le buzz aujourd'hui au vu des hausses globales en assurance.