Médicaments en vente sur internet : encore quelques réticences

Publié par le 24 décembre 2012

La semaine dernière, la ministre de la santé Marisol Touraine présentait une ordonnance visant à donner un cadre légal à la vente de médicaments en libre-accès sur internet. Votre comparateur de mutuelle Hyperassur revient plus en détail sur cette nouvelle autorisation.

Médicaments en vente sur internet : encore quelques réticences

Une autorisation limitée

Seuls les médicaments en libre accès pourront être disponibles sur internet, et seuls « les pharmaciens ayant obtenu une licence pour créer une officine de pharmacie physique» sont autorisés à les vendre sur la toile. Le texte publié au Journal Officiel la semaine dernière précise également que cette activité devra être pratiquée «en conformité avec les dispositions du code de déontologie et avec les bonnes pratiques de dispensation par internet».
Les sites de vente en ligne devront par ailleurs obtenir l'autorisation de l'Autorité régionale de santé (ARS) dont ils dépendent et devront se déclarer à l'Ordre des pharmaciens.

Les Français restent prudents

Les pharmaciens avaient mis le gouvernement en garde. Pour eux, un médicament n'est pas un bien de consommation ordinaire, et rien ne vaut les conseils d'un spécialiste en pharmacie en tête à tête pour conseiller le patient. D'ailleurs, une enquête IFOP (Institut français d'opinion publique) révèle que seuls 3% des Français seraient prêt à acheter des médicaments prescrits par leur médecin sur le web. Par contre, les traitements ne nécessitant pas de prescription médicale auront leurs clients : 26% des sondés seraient susceptibles de commander leurs médicaments sur internet à condition qu'un cadre légal soit mis en place. C'est désormais le cas !