Mutuelle des seniors : comprendre les contrats pour bien choisir

Publié par le 4 mars 2016

Plus l'âge augmente, plus les soucis de santé ont tendance à se multiplier. Mécaniquement, les cotisations des complémentaires santé augmentent alors que les revenus des seniors diminuent. Ce constat invite les seniors à ne pas souscrire à une mutuelle. Pour se soigner correctement sans anéantir son budget financier, il existe des solutions. Dans ce guide, nous vous délivrons des conseils pratiques pour choisir la mutuelle senior en fonction de vos besoins tout en respectant votre budget.

Mutuelle des seniors : comprendre les contrats pour bien choisir

Mieux comprendre les contrats santé en 9 points

Si vous vous intéressez un minimum au marché des complémentaires santé, vous allez être confronté à un vocabulaire bien spécifique. Niveau de remboursement, tiers payant, contrat modulable, délais de carence, garantie viagère, frais de dossier... Toutes ces notions sont indispensables pour bien comprendre un contrat.

Étudier le niveau de remboursement et les taux

Le niveau de remboursement est à étudier avec minutie. Plus le niveau est élevé, mieux le senior est remboursé. De plus, il faut bien regarder les taux. En effet, pour effectuer les remboursements à un adhérent, la mutuelle se base sur le taux de remboursement du régime obligatoire de santé.

De fait, lorsqu'on analyse un tableau de garanties, on se sent légèrement perdu face à tous les taux inscrits. Le taux de remboursement est calculé sur le tarif de base remboursé par la Sécurité sociale. Par exemple, si la mutuelle propose un taux de 200 % sur les consultations médicales chez le médecin traitant, cela signifie que la mutuelle rembourse dans la limite de deux fois le tarif de base de la Sécurité sociale.

Choisir un contrat modulable

Nul besoin de choisir des garanties inutiles qui augmenteraient le montant de la cotisation. Maternité et orthodontie pour les enfants n'ont pas leur place dans les complémentaires de santé des retraités. Il faut donc que le contrat soit modulable afin de payer au plus juste sa complémentaire de santé avec les garanties adaptées (hospitalisation, prothèses auditives...). Il faut impérativement se poser les bonnes questions en analysant ses besoins. Cette analyse vous permettra d'ajuster les contrats en fonction de votre budget.

Cette analyse vous permettra d'ajuster les contrats en fonction de votre budget tout en sachant que le prix moyen d'une mutuelle pour un sénior s'élève à 94 €. Il est d'autant plus important de faire la liste de ses besoins actuels :

  • Fréquence des visites chez le médecin, les spécialistes (dépassements d'honoraires ou non), imagerie médicale, analyse de laboratoire
  • Traitement médicamenteux régulier
  • Pathologie existante
  • Recours régulier aux médecines douces
  • Cure thermale prévue
  • Opération prévue : prise en charge de l'assistance à domicile...

...et éventuellement de ses besoins futurs comme une baisse de l'audition ou de la vue, l'apparition d'une arthrose, la chirurgie d'une prothèse et les hospitalisations qui en découlent.

Pour bénéficier de plus de conseils afin de choisir une mutuelle qui correspond vraiment à vos besoins en santé

Comprendre le tiers payant

La majorité des organismes propose le tiers payant. Ce dispositif permet à un patient de ne pas avancer les frais de santé. Certaines mutuelles participent à ce concept, qui devrait être généralisé en 2017. Si le tiers payant n'est pas proposé par l'organisme, vous devez payer le ticket modérateur (le reste à charge après participation de la CPAM) qui vous sera remboursé par la suite.

Préférer une complémentaire sans délai de carence

Une mutuelle sans délai de carence est une mutuelle qui s'engage. Rappelons que le délai de carence est une période durant laquelle vous ne pouvez pas prétendre à un remboursement sur certains actes médicaux.

S'orienter vers une complémentaire de santé avec une garantie viagère

La garantie viagère permet de profiter des garanties d'une complémentaire de santé sans aucune limite d'âge tout en limitant le risque de résiliation de contrat. Il faut savoir qu'après 70 ans, il est difficile de se faire assurer, car les risques sont trop élevés.

S'intéresser aux partenaires de santé de l'organisme assureur

Certaines mutuelles travaillent avec des partenaires de santé, ce qui permet au patient de profiter des meilleurs prix du marché (achat de lunettes par exemple).

Économiser grâce aux offres promotionnelles

Certains organismes mettent en place des offres promotionnelles : parrainage, cotisation gratuite pendant les premiers mois, frais de dossiers offerts. Il est bon d'analyser les offres des différents établissements pour réaliser des économies.

Les aides de l'état pour accompagner les seniors

Si le retraité rencontre des difficultés financières, il peut faire une demande d'ACS auprès du régime obligatoire de santé. L'ACS est une aide accordée sous condition et qui permet de financer une partie de la complémentaire de santé. Pour les plus de 60 ans, le montant de l'aide peut atteindre 550 €. Sachant qu'un senior dépense environ 94 € par mois pour sa complémentaire de santé, l'ACS couvre pratiquement la moitié des cotisations annuelles. Pour obtenir l'ACS, il faut :

  • Choisir un organisme partenaire de la Sécurité sociale
  • Ne pas dépasser le plafond de revenus (11 670 € par an pour une personne)
  • Habiter en France