Nicolas Sarkozy veut limiter L'ONDAM à 2,5 %

Publié par le 4 avril 2012 Nicolas Sarkozy veut limiter L'ONDAM à 2,5 %

Pour la deuxième année consécutive, l'ONDAM (Objectif National des Dépenses de l'Assurance Maladie) a été respecté malgré une limitation à 2,8 %. Fort de ce résultat, le président Nicolas Sarkozy a déclaré vouloir limiter l'Ondam à 2,5 % pour l'année 2012, afin de réaliser de nouvelles économies sur le poste de l'Assurance Maladie. Il propose plusieurs méthodes pour y parvenir, tout en se déclarant satisfait des efforts réalisés par l'organisme.

La réforme de la santé selon le Président

Dans un contexte de rigueur, la fixation de l'Ondam à 2,5 % est nécessaire selon Nicolas Sarkozy. Comment y parvenir sans toucher aux remboursements ? En faisant pression sur l'industrie pharmaceutique pour « développer les médicaments génériques », et en restructurant la carte hospitalière. Des regroupements selon les activités sont à prévoir, notamment pour ce qui relève des actes « interventionnistes » comme la chirurgie. Le but est clairement de réaliser des économies en mutualisant les appareils couteux comme les IRM. Quant aux activités de suivi comme la gériatrie ou la médecine, la ministre de la santé s'est déclarée en faveur d'une santé « au plus près de nos concitoyens ».