Être couvert par deux mutuelles santé : pour quoi faire ?

Publié par le 15 juillet 2015

Il arrive d'entendre que certaines personnes peu satisfaites de leur mutuelle santé ont eu l'idée d'en prendre une deuxième afin de doubler ou du moins de compléter leurs remboursements. Mais est-ce vraiment possible ? Est-il souhaitable et légal de prendre deux mutuelles santé afin d'être mieux couvert ? Nous répondons à vos questions.

Être couvert par deux mutuelles santé : pour quoi faire ?

Avoir deux mutuelles santé : légal dans une certaine mesure

En soit, il n'est pas interdit de posséder un, deux ou trois contrats chez des organismes de complémentaire santé différents. Cependant, il est parfaitement illégal de percevoir deux fois le même remboursement pour un même acte de soins.

Le fait de souscrire à une deuxième mutuelle santé ne sera donc légal, en termes de remboursements, que si la seconde vient pallier l'absence de types de soins spécifiques qui seront alors remboursés par cette dernière et non par la première. Mais ne le cachons pas plus longtemps, cela est très rarement le cas.

Deux mutuelles santé : est-ce vraiment avantageux ?

Maintenant que nous savons qu'il est impossible d'être remboursé deux fois pour le même acte de soin, nous sommes en droit de nous demander si le fait de souscrire à une deuxième mutuelle santé, en plus de la première, est vraiment avantageux.

Cela se justifie si vous souscrivez un deuxième contrat dans le cas où le premier serait mal adapté à vos besoins et frais. Le deuxième viendrait alors rembourser des prestations différentes. Cela vous demandera une organisation bien spécifique : en effet, vous devrez annuler la télétransmission de la Sécurité sociale et transmettre vous-même les feuilles de soin à la mutuelle concernée, qui sera de ce fait différente pour chaque soin.

Cependant, vous risquez de vous heurter au problème du coût. Faites vos calculs et veillez à ce que le paiement des deux mensualités soit tout de même couvert par les dépenses dans leur globalité. L'objet de complément devra donc être lié à des dépenses mensuelles ou annuelles au moins égales au coût du second contrat. Faites bien attention par ailleurs à ce que la première mutuelle n'ait pas remboursé une partie de la prestation transmise à la première. Vous risqueriez alors des poursuites.

Compléter ses remboursements avec la surcomplémentaire santé

La solution réside peut-être dans le fait de compléter votre premier contrat de mutuelle santé auprès du même assureur. C'est ce que l'on appelle une surcomplémentaire santé. Elle permet d'obtenir des remboursements complémentaires selon vos nouveaux besoins. Vous économisez ainsi d'éventuels frais de dossiers et de gestion mais aussi d'abonnement puisque tout est sur le même contrat. Cela vous facilite la tâche administrative et vous permet d'ajuster vos niveaux de couverture avec plus de flexibilité. Vous pouvez tout de même, si vous le souhaitez, y souscrire auprès d'un organisme différent. A choisir, privilégiez un contrat qui viendra se poser en complément plutôt qu'un contrat à part entière qui ne tiendra pas compte de l'offre initiale.