50% de médicaments seraient inutiles

Publié par le 14 septembre 2012

Le livre de 900 pages de Philippe Even recense une liste exhaustive de médicaments inutiles, voire dangereux, vendus par les pharmacies. Mais ce qu'il dénonce en chœur avec le député UMP Bernard Debré, c'est surtout que ces médicaments sont remboursés. Une manne financière de 10 milliards d'euros serait donc disponible, si les mesures nécessaires étaient prises selon eux. Le professeur, doyen de la faculté de médecine de Paris, va même jusqu'à accuser l'industrie pharmaceutique comme étant « la plus lucrative, la plus cynique, la moins éthique de toutes les industries ».

Un réquisitoire appuyé par Roselyne Bachelot

La trop grande consommation de médicaments est un fait avéré d'après l'ancienne ministre de la santé Roselyne Bachelot. Elle ajoute même que les tests d'efficacité méritent d'être revisités, une manière d'avouer à demi-mot que la corruption règne dans ce milieu. Une corruption dénoncée explicitement par le professeur, qui permettrait à l'industrie pharmaceutique d'engranger +20% de bénéfices chaque année. Le professeur ajoute que le meilleur moyen de mettre un terme au déficit de l'Assurance Maladie et de remédier au manque d'argent dont souffre le secteur hospitalier serait d'arrêter le remboursement de ces médicaments inutiles, inefficaces et dangereux.