Augmentation du prix du tabac : une hausse utile ?

Publié par le 15 juillet 2013

Le prix des cigarettes a de nouveau augmenté ce lundi 15 juillet 2013. Le paquet le moins cher se trouve désormais à 6,30€, et le plus cher à 6,80€. Cette hausse due à un relèvement des taxes au nom de la santé publique aura-t-elle les effets escomptés sur les fumeurs français ?

Le prix des paquets de cigarette a augmenté de 20 centimes aujourd'hui (40 centimes supplémentaires également pour le tabac à rouler) du fait d'une hausse des taxes voté au nom de la santé publique. L'association « Alliance contre le tabac » juge cette augmentation « ridicule », compte tenu de l'effet qu'elle pourrait avoir sur le comportement des fumeurs français. L'association estime en effet qu'une telle hausse n'est pas suffisamment restrictive, et ne félicite pas la ministre de la Santé Marisol Touraine qui avait annoncé alors une hausse de 30 à 40 centimes pour le 1er juillet dernier. Ils ne sont pas sans rappeler que le tabac est à l'origine de 73.000 décès par an  en France selon des experts, et que le cancer du poumon se hisse à la deuxième place des causes de décès par cancer chez la femme (8.700 décès par an).

Baisse de 9% de la consommation de tabac début 2013

Marisol Touraine fait cependant remarquer que la précédente hausse de novembre 2012 avait eu des effets plutôt positifs. La consommation en cigarette avait effectivement été freinée de 9% au premier semestre 2013. L'effet de dissuasion espéré avait selon elle été efficace.

Grève des buralistes

Cependant, une baisse des ventes de cigarettes en France n'est pas toujours synonyme de baisse de consommation de tabac. Certaines études montrent en effet que 20% des cigarettes sont achetées à l'étranger ou sur Internet. Ainsi, les buralistes français seraient victimes d'une baisse de leurs ventes au profit de structures frontalières. Ces derniers organiseront une grève administrative cette semaine pour exprimer leur colère.

A noter : Si vous souhaitez arrêter de fumer, certaines solutions peuvent être remboursées par votre complémentaire santé. Certaines mutuelles remboursent effectivement les substituts nicotiniques vendus en pharmacie et prescrits par un médecin. (gomme à mâcher, patch, etc.)