Dépenses de santé : légère baisse en 2012

Publié par le 10 janvier 2013

Pour la 3ème année consécutive, les dépenses de santé sont en régression d'après le bilan communiqué par l'Assurance Maladie.  2012 marque une légère hausse des soins de ville de 0,5%, mais une baisse un peu plus forte des médicaments et des indemnités d'arrêt de travail, respectivement de 1,5% et 1,6%.

Dépenses de santé : légère baisse en 2012

Priorité aux médicaments génériques

La baisse des dépenses en médicaments de 1,5% est la conséquence directe de la priorité donnée aux génériques depuis plusieurs années, ainsi qu'à la baisse moyenne du prix des médicaments princeps décidée par le gouvernement Fillon. On note également de moins en moins de consultations chez les médecins généralistes et dentistes, ainsi qu'une réduction des tarifs en radiologie qui participent à l'atténuation des frais de l'Assurance maladie.

Moins d'indemnités d'arrêt de travail

Les dépenses pour les indemnités d'arrêt maladie connaissent en 2012 leur première baisse depuis 2006. Cela est dû notamment au durcissement des contrôles à domicile des travailleurs en arrêt, mais aussi au contrôle des médecins octroyant et rédigeant des arrêts de travail trop systématiquement. Aussi, une nouvelle méthodologie de calcul a été mise en place courant 2010, délestant d'une certaine somme les indemnités perçues par les travailleurs en arrêt. Par ailleurs, la hausse du chômage pourrait également avoir participé à la baisse des indemnités versées.
La diminution des dépenses de santé pourrait également être le fruit d'un renoncement de certains Français à avoir recours à certains soins parfois trop onéreux. En dentaire et en optique par exemple, les tarifs très élevés peuvent être un frein pour certains patients qui préfèrent se priver faute de moyen.