La franchise médicale en pratique

Publié par le 31 mai 2012

La franchise médicale a été établie par le gouvernement Français en 2008. Malgré les discussions relatives à ce sujet, elle continue à jouer un rôle dans la responsabilisation manifeste des patients ainsi que dans la limitation du déremboursement de l’assurance maladie. Il est du devoir de chaque citoyen de connaître et de bien comprendre en quoi elle consiste vraiment.

Pourquoi la franchise médicale ?
La franchise médicale en pratique concerne la valeur fixe déduite des remboursements effectués par la caisse d’assurance maladie. Elle a été effective depuis le premier janvier 2008. Sa valeur varie selon les activités :

- Elle est de 0,50 euros pour chaque boîte de médicaments achetée par un patient et pour chaque activité qui se rapporte aux soins médicaux
- Elle est en revanche de 2 Euros par trajet pour les transports relatifs à la santé

En pratique, il n’y a pas de changement chez le pharmacien. Le principe est simple : il faut payer au pharmacien le prix normal du médicament, la franchise en sera prélevée par la suite.

Depuis son établissement, cette notion crée des polémiques notamment au niveau des assurés sociaux étant donné que sa valeur annuelle peut aller jusqu’à 50 Euros. Dans le cas des tiers payant, elle sera déduite ultérieurement à partir des remboursements. Si vous possédez une mutuelle, la franchise peut être supprimée.

Une mesure controversée
Son instauration a suscité de nombreuses discussions au niveau des assurés. Cependant, plusieurs personnalités du gouvernement ont également affirmé qu’elle représente des dangers immédiats pour les personnes démunies.

Bien que l’objectif de cette instauration fût de financer pécuniairement les projets qui concernent le Plan cancer et le Plan Alzheimer, elle risque de retarder l’allocation de soins pour les personnes défavorisées. Plus précisément, celle des soins primaires qui sont effectués normalement par des médecins généralistes.

Le deuxième inconvénient est constaté au niveau des montants annuels qui n’arriveront jamais à équilibrer les comptes. La solution qui doit être adoptée est de poursuivre à maîtriser la médecine. Penser que la franchise peut pallier aux problèmes de la sécurité sociale représentent également un danger. Il est ainsi préférable qu’elle reste dans sa fonction de responsabilisation.