Quatre médecines douces reconnues bénéfiques pour la santé

Publié par le 13 mars 2013

L'Académie de Médecine a récemment publié un rapport évaluant quatre médecines douces : l'acupuncture, l'ostéopathie, l'hypnose et le tai-chi. Les académiciens concluent que même si ces dernières ne peuvent se substituer à la médecine classique, elles apportent cependant certains bénéfices aux patients et ne sont ainsi pas sans intérêt.

Quatre médecines douces reconnues bénéfiques pour la santé
Les médecines douces sont de plus en plus populaires en France, puisque quatre Français sur dix reconnaissent y avoir recours. Les Académiciens se sont donc penchés sur ces « médecines complémentaires » afin d'en connaitre les réels bénéfices.
Pour être plus précis, ils ont étudié les bienfaits de quatre de ces médecines : l'hypnose, l'acupuncture, l'ostéopathie et le tai-chi. Voici ce qu'ils ont observé :
  • L'hypnose peut être un moyen de calmer douleurs, nausées et vomissements, et peut être un remède contre l'anxiété, la fatigue et parfois contre les effets secondaires des chimiothérapies.
  • L'acupuncture serait efficace contre certaines pathologies comme les migraines, arthroses, lombalgies et cervicalgies, et calmerait les douleurs des femmes enceintes lors de l'accouchement.
  • L'ostéopathie, ou la chiropraxie, serait surtout efficace contre les migraines, lombalgies et cervicalgies aigües ou chroniques, les vertiges dus à des problèmes cervicaux
  • Le tai-chi finalement aurait des effets bénéfiques contre l'asthme et l'insomnie. Il permettrait également de réduire la tension artérielle au repos de certains patients hypertendus.

Remboursement des médecines douces

Ces observations ne constituent en aucun cas pour les académiciens une raison de substituer la médecine traditionnelle par ces nouvelles médecines alternatives. Ils rappellent que leur usage ne doit se faire que suite à un diagnostic d'un médecin généraliste.
Par ailleurs, ces méthodes de soins ne sont pour la plupart pas remboursées par la Sécurité Sociale. Certaines mutuelles offrent cependant des remboursements très intéressants pour certaines médecines douces. Le plus souvent, le remboursement se fait sous forme de forfait : certaines spécialités peuvent ou ne peuvent pas être prises en charge selon les complémentaires santé.