Remboursement Sécurité sociale : prise en charge d'une radio

Publié par le 21 juillet 2015

Il est parfois nécessaire, en cas de chute ou de besoin de recherche approfondie, de faire une radio dans un centre spécialisé. Ce type de contrôle médical est assez cher et sa prise en charge par la Sécurité sociale est assez mal connue. Voici quelques informations qui vous permettront de mieux comprendre le remboursement des radios par l'Assurance Maladie.

Remboursement Sécurité sociale : prise en charge d'une radio

Remboursement des radios : un parcours de soins à respecter

Certes, la prise en charge de l'examen radiologique ne requiert pas de prescription de la part d'un médecin. Cependant, d'autres contraintes vont vous être imposées. En effet, vous devrez suivre à la lettre le parcours de soins coordonnés. Si vous ne passez pas d'abord par votre médecin traitant ou par un radiologue (celui-ci étant médecin, il est habilité à faire une prescription), vous ne serez remboursé que de 30% du coût de votre radio. A l'inverse, la Sécurité sociale prendra en charge 70% de la radiographie si vous respectez le parcours prédéfini. Dans ce cas, votre mutuelle viendra compléter le remboursement à hauteur de votre couverture.

Pensez donc bien à vous renseigner, avant d'aller passer une radiographie, sur les prérequis à une prise en charge de 70% TC auprès de votre caisse d'Assurance Maladie. N'hésitez pas à les appeler pour connaître les exceptions et les cas spécifiques.

Radios : des seuils de remboursement différents en fonction des soins

Il existe bel et bien des cas spécifiques. Les tarifs de convention des examens radiologiques ne sont effectivement pas tous les mêmes. En fonction des types de soins, cela varie. Pour une radio d'un bras, d'une jambe ou d'un autre membre, comptez 27,50 euros de remboursement par la Sécurité sociale. Pour une radio pulmonaire, comptez 28,16 euros, 66,42 euros pour une mammographie, 29,16 euros pour une radio dentaire panoramique, 58,32 euros pour la colonne cervicale et 40 euros pour l'ostéodensitométrie.

N'hésitez donc pas à demander au préalable la dénomination exacte du type de soin qui vous est prescrit et à contacter votre caisse d'Assurance Maladie mais aussi votre mutuelle afin de connaître les spécificités de prise en charge et le parcours à suivre pour être remboursé au mieux.