Retraités du régime général de la Sécurité sociale : gérez votre départ à la retraite

Publié par le 7 mars 2016

L'heure de la retraite a sonné... C'est l'occasion de profiter de son temps libre pour vivre pleinement sa vie sans en oublier les impératifs comme sa santé. Pour s'accorder de bons plaisirs, il ne faut absolument pas la négliger : bilan, soins, optiques, auditifs, dentaires et bien- être. Comment continuer à être remboursé par le régime obligatoire de santé ?

Retraités du régime général de la Sécurité sociale : gérez votre départ à la retraite

Le départ en retraite et l'affiliation au régime obligatoire de santé

Vous n'êtes pas sans savoir qu'en tant que salarié, vous cotisez au régime obligatoire de santé. Cette cotisation vous permet, par exemple, d'être remboursé, lorsque vous vous rendez chez le médecin, lors d'une intervention chirurgicale ou pour un besoin en optique. Les affiliés (les enfants comme le conjoint) bénéficient de ce droit également.

Quand est-il lorsque vous partez à la retraite ?

Sachez que dans la pratique, le départ en retraite n'a aucun impact si vous êtes un ex-salarié. Vous continuez à bénéficier du même droit. Et pour simplifier les choses, le régime obligatoire de santé ne vous impose aucune démarche administrative. Il faudra simplement que vous preniez de votre temps libre pour faire une mise à jour de la carte vitale.

Le départ en retraite, c'est aussi l'occasion de voyager ou de déménager dans un autre pays. Dans ce cas de figure, voici les démarches à suivre :

  • La domiciliation est dans l'Union européenne : il faut se référer à l'organisme du régime obligatoire de santé du nouveau lieu de vie. Il faudra remettre un formulaire E 121/S1 que vous récupérez auprès de votre caisse de retraite. La CPAM doit en être également informée afin que vos droits soient transférés. Toutefois, il faut savoir qu'en déménageant dans un pays de l'Union européenne, vous devez accepter les nouvelles réglementations en matière de santé de ce nouveau pays.
  • La domiciliation est hors dehors de l'Union européenne : la couverture n'existe plus. Il faut se renseigner sur les nouvelles réglementations en matière de couverture santé de votre nouveau pays. Il faudra demander la liquidation de votre pension de retraite auprès de votre caisse d'assurance vieillesse (CNAV).

    Bon à savoir : si votre conjoint est décédé et que vous touchez en partie ou en totalité la pension de retraite (appelée pension de réversion), le droit au remboursement est également ouvert. N'oubliez jamais que tout changement doit faire l'objet d'une information auprès de l'organisme concerné ainsi que d'une mise à jour de la carte vitale. La mise à jour de cette carte permet à un assuré de profiter de ses droits.

Les démarches pour les cas particuliers

Il existe quelques situations particulières. C'est, le cas, par exemple, lorsqu'un retraité touche plusieurs pensions de retraite ou lorsque la pension de vieillesse est moindre. Dans ces situations, comment réagir ? Si vous rencontrez cette situation, le mieux est de vous rapprocher des conseillers de votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM). En effet, ces cas de figure étant exceptionnels, il est indispensable d'étudier les dossiers au cas par cas. Il vous sera alors demandé de fournir toutes les pièces nécessaires pour régulariser votre dossier et ouvrir vos droits en fonction de votre situation.

Conseil HyperAssur

Sachez que le régime obligatoire de santé ne prend pas toutes les dépenses afférentes aux soins. Il faut penser à souscrire à une mutuelle pour être mieux remboursé. Pour savoir si vous devez conserver votre complémentaire d'actif ou souscrire une mutuelle senior lors de votre départ en retraite