Soigner le cholestérol par la médecine douce : traitements et prise en charge

Publié par le 21 juillet 2015

Aujourd'hui, plus de 7 millions de Français sont sous traitement contre le cholestérol. La grande majorité de ces personnes est traitée aux statines, un médicament qui fait aujourd'hui polémique dans la sphère médicale. Peu de gens le savent, mais la médecine douce est également une alternative à considérer. Voici nos conseils.

Soigner le cholestérol par la médecine douce : traitements et prise en charge

Soigner son cholestérol par l'alimentation et les plantes

Bien entendu, l'élimination du cholestérol, concentré dans le sang, doit avant tout passer par une bonne hygiène de vie. Des exercices physiques réguliers, la consommation journalière de fruits et légumes ainsi que de poisson au moins trois fois par semaine permettront de diminuer votre taux de cholestérol. Il vous faudra également être raisonnable sur tout ce qui est charcuterie, crème, fromages à pâte grasse et viande rouge. Enfin, privilégiez la cuisine à l'huile d'olive plutôt que la cuisine au beurre.

N'hésitez pas à consommer des aliments à base de phytostérols. Ils peuvent faire baisser votre taux de cholestérol de 10% en prise quotidienne. D'autre part, le soja est un très bon anti-cholestérol. Il est conseillé de remplacer au moins une des portions journalières en protéines animales par des protéines de soja, désormais très accessibles en grandes surfaces.

En pharmacie, vous trouverez également des compléments alimentaires qui vous aideront à lutter contre le mauvais cholestérol. Généralement à base de soja, d'algues ou de levure de riz rouge, ils aident à faire baisser naturellement le taux de cholestérol. N'hésitez pas à consulter un diététicien ou votre médecin généraliste : ils sauront vous conseiller.

D'autres plantes, utilisées en thérapie, peuvent aider à faire baisser le cholestérol, comme l'arganier, l'olivier, le pissenlit et le romarin. Privilégiez des productions label bio et consommez-les en tisanes ou infusions très concentrées. Il est également possible de les trouver en gélules en pharmacie et parapharmacie. L'huile essentielle de romarin, que vous trouverez en boutique spécialisée, est aussi un allié de taille contre le cholestérol. Elle devra cependant être consommée très diluée.

Médecine douce : prise en charge par la Sécurité sociale

Malheureusement, ces coups de pouce ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale qui n'inclut pas les compléments alimentaires délivrés sans prescription et les préparations pour infusions dans sa grille de remboursements.

Cependant, si vous avez recours à une consultation chez votre médecin traitant ou si ce dernier vous prescrit un rendez-vous chez un diététicien spécialisé, vous serez certain de consommer les bons produits et vos consultations seront remboursées à hauteur de 70% du prix de base si vous restez dans le parcours de soins coordonnés.

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle. Certaines proposent des forfaits médecine douce et peuvent rembourser jusqu'à 5 consultations par an et 150 euros de compléments alimentaires et préparations spécifiques. Vous n'avez donc plus de raisons pour ne pas tenter votre chance avec la médecine douce.